Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le suisse Terra Sola se lance dans l'énergie solaire au Maroc


Vendredi 28 Novembre 2014

​Le suisse Terra Sola se lance  dans l'énergie solaire au Maroc
Le groupe suisse Terra Sola a fait part de son intention de développer "des projets structurants" d'investissement dans le secteur de l'énergie solaire au Maroc, "l'un des marchés les plus prometteurs et à fort potentiel". 
"Terra Sola envisage de lancer la construction de 16 installations photovoltaïques d'une puissance de 25 mégawatts chacune dans le cadre de contrats déjà signés", a déclaré son patron, David Heimhofer.  Il a fait cette déclaration lors d'une récente réunion à Zurich consacrée au bilan et perspectives d'action du groupe helvétique, basé à Zoug (nord). La société, a-t-il ajouté, vise un apport de 50 millions d'euros par sa prochaine cotation à la bourse de Berlin afin d'accompagner son expansion dans la région d'Afrique et du Moyen-Orient, notamment dans le Royaume.
Au total, les investissements prévus dans le solaire africain devraient mobiliser plusieurs milliards de dollars pendant les prochaines années, indique-t-on auprès de la direction du groupe. "Terra Sola croit à l'avenir de l'énergie photovoltaïque malgré les difficultés actuelles qui ne nous découragent pas", a assuré M. Heimhofer qui a qualifié d'"importantes" les perspectives du secteur dans la période à venir.
C'est pourquoi, a-t-il dit, le groupe zougois continue à développer un modèle commercial particulier dans l'énergie photovoltaïque à un moment où il s'engage dans un vaste plan d'expansion en Afrique.
Le Maroc se positionne en tant qu'acteur de référence dans l'exploitation des énergies propres, grâce particulièrement au projet phare de la station solaire d'Ouarzazate, dont les premiers kwh seront injectés dans le réseau électrique avant fin 2015.
Elle fait partie du projet marocain de l'énergie solaire, lancé en novembre 2009 dans la perspective d'atteindre en 2020 une capacité de 2.000 mégawatts, soit 14% des besoins énergétiques prévisionnels du Royaume à l'horizon 2020. 
Sept sites ont été identifiés pour la réalisation de ce projet, à savoir les sites d'Ouarzazate, Ain Bni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour, Sebkhat Tah, Midelt et Tata.


Lu 566 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS