Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Polisario se perd dans des gesticulations désespérées : La livraison de l’huile de poisson marocain à la France n’est pas du goût des pantins




Comme le ridicule ne tue point, les mercenaires du Polisario persistent et signent dans leurs gesticulations désespérées. Dernière folie en date, les deux soi-disant plaintes déposées devant la justice française contre le navire européen  Key Bay  transportant une importante cargaison d’huile de poisson chargée à Laâyoune en partance pour le port de Fécamp en France.  
La première plainte a été déposée devant le procureur de la République du Havre pour  « discrimination économique et fraude à l’origine » et la seconde devant la direction interrégionale des douanes du Havre pour « infraction d’importation de marchandises sans déclaration d’origine valable ».  
Pour le Polisario, cette marchandise en provenance du Sud du Maroc ne devrait pas être déchargée dans ce port français. Il justifie sa  position par le jugement du 21 décembre dernier  de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui avait estimé que « les accords d’association de libéralisation conclus entre l’UE et le Maroc » ne sont pas applicables au Sahara marocain. 
Certains députés européens ainsi que des responsables français ont demandé, pour leur part, aux autorités françaises d’examiner cette affaire. Dans une lettre adressée à Michel Sapin, ministre français de l’Economie et des Finances, les députés européens José Bové et Karima Delli demandent son intervention afin d’«éviter une potentielle violation du droit européen et de la récente jurisprudence de la CJUE».
« Cette nouvelle sortie médiatique du Polisario a été prévue et nous avons sonné déjà l’alarme à propos de cette affaire», nous a déclaré Halim Hamid, du site Maroc bleu. Et de préciser : « Elle s’inscrit dans une nouvelle stratégie qui a été conçue et lancée il y a déjà quelques années en toute discrétion. Elle avait pour objectif de soi-disant protéger et préserver les ressources naturelles au Sud du Maroc.  Et c’est dans cette perspective que le Polisario a créé le « Western Sahara Resource Watch », qui a démarré en tant que réseau informel des défenseurs du Sahara en Scandinavie, en Hollande et au Royaume-Uni à l’été 2004, pour échanger des informations sur l'industrie pétrolière au Sahara marocain avant de se transformer en réseau œuvrant à protéger les ressources naturelles et empêcher tout investissement marocain ou étranger dans nos provinces sahariennes ». 
Mais, ce réseau n’est pas le seul à s’activer dans le domaine, nous a indiqué notre source, il y a également  d’autres associations au Sud du Maroc qui œuvrent  en synergie avec le Polisario et alimentent la propagande de ce dernier. Souvent, elles diffusent leurs allégations sous couver de pseudo-motivations écologiques telles que la  préservation des ressources naturelles au Sud du Maroc ou de justifications politiques comme la défense des droits de l’Homme.
Notre source va plus loin. Elle pense que ces gesticulations n’ont pas de raison d’être puisqu’il s’agit d’huile de poisson, produit et commercialisé par des opérateurs sahraouis. « On est loin de cette idée que propage le Polisario, à savoir que le Sud du Maroc est victime de l’occupation et que ses habitants ne jouissent pas des richesses de cette région », nous a indiqué Halim Hamid. Et de poursuivre : « Imposer un embargo sur les produits en provenance du Sud du Maroc, serait pénaliser les Sahraouis de cette région. Et à ce propos, il faut saluer la résistance de la société française qui, malgré menaces et chantages en tout genre, a assumé ses responsabilités en ne cédant pas».   
Notre source estime qu’il y a une carence au niveau médiatique et diplomatique fortement exploitée par le Polisario et ses relais médiatiques. Et de conclure : « Le Maroc ne dispose pas d’une stratégie médiatique claire et globale visant le long terme. Il est souvent réactif et non proactif. Notre politique médiatique au niveau de la défense de notre cause nationale est entachée d’improvisation et de tergiversations et cela sert plutôt les intérêts de nos ennemis  plus qu’autre chose ».    

Hassan Bentaleb
Lundi 23 Janvier 2017

Lu 1568 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés