Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Mucem et la Fondation Jardin Majorelle mettent en valeur le patrimoine berbère du Maroc

​Le Mucem et la Fondation Jardin Majorelle mettent en valeur le patrimoine berbère du Maroc




​Le Mucem  et la Fondation Jardin Majorelle mettent en valeur le patrimoine  berbère du Maroc
Le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem), la Fondation Jardin Majorelle à Marrakech et le Musée Yves Saint Laurent à Paris ont scellé un partenariat privilégié afin de mettre en valeur la richesse du patrimoine berbère du Maroc. Cette collaboration ambitieuse, qui s’inscrit dans le cadre du développement d’une politique commune de coopération internationale, s’articulera autour d’une meilleure connaissance, maîtrise et valorisation du patrimoine berbère, indique un communiqué conjoint des parties partenaires. Ainsi, le Mucem et la Fondation Jardin Majorelle -en partenariat avec le Musée Yves Saint Laurent Paris- vont pouvoir échanger sur leurs différents protocoles de conservation, de restauration et d’inventaire de collections, précise la même source. Et de poursuivre que les trois parties vont, en particulier, collaborer à la documentation des objets de leurs collections amazighs respectives, de leur histoire et de leur identification mais aussi partager leurs réseaux de ressources. Des échanges d’expositions entre les deux Musées sont, par ailleurs, envisagés, afin d’explorer la diversité et la richesse de ce patrimoine, à Marseille comme à Marrakech, relève le communiqué. Cet accord vise à établir et à maintenir des liens privilégiés et durables entre les musées et leurs équipes en France et au Maroc, à améliorer notamment les compétences des professionnels des musées grâce à l’échange de bonnes pratiques et à optimiser la mise en œuvre de projets conjoints, souligne le document. Et de conclure que cette collaboration ambitieuse s’attache ainsi à valoriser les patrimoines des deux rives de la Méditerranée.
A noter que la mission du Mucem consiste à conserver et à présenter au public, en les situant dans leur perspective historique et anthropologique, des biens culturels représentatifs des arts et civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. Le Musée contribue, par tous moyens scientifiques et culturels, à l’étude et à la connaissance de ces civilisations et sociétés et à l’exploration des liens qui unissent l’Europe et la Méditerranée.
Il participe à l’enrichissement et à la diffusion de la réflexion sur ces questions, inscrit ses activités dans une double perspective de coopération internationale et de développement territorial, et mène ainsi des coopérations avec la Fondation nationale des Musées du Maroc.
Les collections du Mucem comportent plus d’un millier d’objets marocains, acquis dans le cadre de l’élargissement du domaine de compétence du musée à l’aire méditerranéenne, et très représentatifs des grandes catégories de collections conservées par le Mucem dans son ensemble. Quant à la Fondation Jardin Majorelle, elle s’assigne pour mission d’assurer la sauvegarde et le fonctionnement du Jardin Majorelle à Marrakech par ses propres ressources. Par une donation consentie en 2009, le foncier du Jardin Majorelle est devenu la propriété de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, fondation de droit français reconnue d’utilité publique. Le Jardin Majorelle constitue aujourd’hui l’un des sites culturels majeurs du Maroc ouvert toute l’année et accueillant de nombreux visiteurs (près de 1.500.000 en 2019). Il reçoit en particulier, gratuitement et sur demande, les élèves de tous les établissements scolaires du pays. Les profits générés par le Jardin Majorelle permettent de soutenir d’autres projets au Maroc par le biais de la Fondation, tels que des actions culturelles, éducatives et sociales. Les ressources du Jardin Majorelle ont permis, en outre, la création et l’ouverture du Musée Berbère en décembre 2011 et du Musée Yves Saint Laurent en 2017 à Marrakech. Les collections du Musée Berbère riches de plus de 3.000 objets sont -en partie- déployées dans l’ancien atelier de peinture de Jacques Majorelle.
Situé au cœur du Jardin Majorelle, ce Musée Berbère, qui présente un panorama de l’extraordinaire créativité de la culture amazighe, a pour vocation de conserver et de faire rayonner sa collection à travers une politique de valorisation scientifique, comprenant l’exposition des œuvres dans les salles du musée, la programmation d’expositions temporaires, l’organisation de colloques et la publication d’ouvrages scientifiques.
La Fondation Jardin Majorelle envisage, à présent, de donner à ses collections une ampleur et une muséographie différentes, en partenariat avec le Musée Yves Saint Laurent Paris. 

Mercredi 24 Juin 2020

Lu 906 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif