Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L’USFP a toujours assumé ses responsabilités pour l’édification d’un Etat démocratique

Driss Lachguar aux Congrès provinciaux d’Al Hoceima, Chefchaouen et Ouazzane




​L’USFP a toujours assumé ses responsabilités pour l’édification d’un Etat démocratique
Le 3ème congrès provincial de l’USFP d’Al Hoceima organisé samedi, sous le thème “Pour la réhabilitation de l’action politique”, a été marqué par le discours d’orientation prononcé par le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, mettant l’accent sur l’identité amazighe.
Tout en considérant cette identité comme celle de tous les Marocains, le Premier secrétaire a souligné que le Rif et le grand résistant Abdelkrim Al Khattabi constituent une école de la lutte nationale  et  que les Amazighs du pays ont, depuis toujours, fait face à l’occupation pour préserver l’indépendance de ces régions.
Il a saisi cette occasion pour appeler également à corriger les contrevérités sur l’histoire du Rif avant d’ajouter qu’Abdelkrim Khattabi a donné depuis les montagnes de l’Atlas et du Sahara, un exemple unique dans le Sud de la Méditerranée.   
S’agissant du nouveau découpage territorial et concernant la région Tanger-Tétouan qui s’appelle désormais Tanger-Tétouan-Al Hoceima, incluant la province d’Al Hoceima, le Premier secrétaire a fait savoir que plusieurs difficultés procédurales sont à relever dans la démarche de répartition et que la régionalisation doit faire valoir principalement l’élément de développement et non ethnique. 
D’autres questions qui revêtent un intérêt particulier à Al Hoceima et à toute la région ont été évoquées par le Premier secrétaire notamment le décès suspect de l’Ittihadi Karim Lachkar dans un commissariat de police appelant à l’application de la loi dans pareils cas.
  Par ailleurs, lors du  5ème congrès provincial du parti   tenu samedi à Chefchaouen, sous le thème “Pour un modèle de développement qui garantit une vie digne au citoyen”, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a qualifié cette région de grande  à l’image de l’arbre de liège  et ses hommes de solides et résistants, et ce malgré les menaces et toutes sortes d’intimidations.  
Après l’indépendance, l’USFP a assumé ses responsabilités pour l’édification d’un Etat démocratique, malgré la répression, les arrestations, durant les années de plomb, ce qui a pu épargner  au Maroc la vague de contestation du Printemps arabe qui a touché nombre de pays, a-t-il indiqué.     
 Tout en annonçant que Chefchaouen n’a pas  tiré pleinement profit de ses potentiels humains et naturels, au moment où d’autres provinces connaissent un développement considérable, Driss Lachguar a mis l’accent sur l’urgence d’adopter un modèle de développement qui répond aux aspirations de la région et permet une exploitation optimale de son potentiel, tout en créant des alternatives économiques pour garantir une vie digne à la population. Et de conclure que les citoyens ne peuvent vivre en toute dignité en l’absence d’un projet de développement leur permettant avant tout le droit à la vie.
A Ouazzane, le Premier secrétaire qui a présidé dimanche dernier  les travaux du 2ème Congrès de la ville  tenu sous le thème «L’USFP vers une gouvernance de développement et une démocratie participative », a appelé à rendre justice à cette province nouvellement créée et à servir les intérêts des citoyens.
Dans son discours, il a tenu à mettre l’accent sur la situation sociale des citoyens et des petits agriculteurs  qui, à l’instar de ceux de Chefchaouen, font l’objet de poursuites quotidiennes de la part des autorités. Il est temps de mettre fin à ces poursuites et donc de permettre aux citoyens de retrouver leur dignité, a-t-il conclu.  

L.B
Vendredi 20 Février 2015

Lu 394 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés