Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L'ALCS organise 38.500 tests de dépistage du VIH

Des journées nationales prévues du 3 au 30 novembre




​L'ALCS organise 38.500 tests de dépistage du VIH
Ce n’est pas une ni trois ou quatre journées nationales de dépistage de sida que vient de lancer l’Association de lutte contre le sida (ALCS), l’ONG passe à la vitesse supérieure. La 8ème édition, fait les bouchées doubles et s’étend ainsi sur quatre semaines du 3 au 30 novembre courant. Le maître mot étant, plus de dépistage, plus de prévention, pour moins de contamination. Devenues un rendez-vous annuel, ces journées visent à élargir l’accès au dépistage anonyme et gratuit du VIH, conformément aux objectifs du plan stratégique national de lutte contre le sida. 
Alors que la précédente édition s’était donné pour objectif la réalisation de 10.000 tests, la présente élargit davantage son champ d’action. Elle ambitionne ainsi de toucher quelque 38.500 personnes à travers une quarantaine de villes et villages du Royaume. La population ciblée se compte notamment parmi les professionnelles du sexe, les usagers de la drogue. Tout cela nécessite de bons moyens. Ainsi l’ALCS compte sur la participation de 50 médecins bénévoles et l’appui de 200 volontaires qui opéreront via 28 centres de dépistage anonyme gratuit et 5 bus mobiles. Quant au ministère de la Santé, il fournira pour sa part les tests réactifs par le biais du  financement du Fonds mondial de lute contre le sida, la tuberculose et le paludisme 
A rappeler que les règions de Souss-Massa-Draâ, Marrakech-Tensift-Al haouz et du Grand Casablanca sont les plus touchées par le sida. Par ailleurs, selon les dernières estimations, le nombre de personnes vivant avec le VIH au Maroc est de 31.000, dont environ 80% ignorent leur statut sérologique. Mieux encore, 60% de ces personnes n’arrivent au circuit de la prise en charge qu’à un stade tardif de la maladie. Pourtant, plusieurs études ont montré qu’une personne dépistée tôt et prise en charge précocement, ne transmet plus le virus. Le plus regrettable, c’est que 51% des personnes vivant avec le sida se comptent parmi les jeunes. En effet, la tranche d’âge varie, selon les données disponibles, entre 15 et 34 ans. On apprend également que chaque année près de 1400 décès liés au VIH/SIDA sont à déplorer. D’où l’importance cruciale que revêtent la sensibilisation et la prévention.  Pour connaître le lieu de dépistage le plus proche, un centre d’écoute « Allo Info Sida » a été mis à la disposition du public. Il suffit juste de composer le 080 100 25 25. La prise en contact peut se faire également en envoyant un SMS au 5808 ou encore en consultant le site web de l’association www.alcs.ma  

Nezha Mounir
Mercredi 5 Novembre 2014

Lu 598 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés