Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Juliette Binoche présidente du jury de la Berlinale




L’actrice française Juliette Binoche sera la présidente du jury de l’édition 2019 du Festival du cinéma de Berlin, la Berlinale, première grande manifestation européenne de ce type de l’année, a annoncé mardi l’organisateur.
“Je suis très heureux que Juliette soit la présidente du jury en 2019. Le festival est très spécial pour elle et je suis heureux qu’elle y revienne dans cette position exceptionnelle”, a déclaré le directeur de la Berlinale, Dieter Kosslick, dans un communiqué. Le festival se tiendra du 7 au 17 février.
A 54 ans, la Française, première actrice européenne à avoir remporté un prix d’interprétation dans les trois plus grands festivals de cinéma - Cannes, Venise et Berlin - succède au réalisateur allemand Tom Tykwer (“Cours, Lola, cours”, “Le Parfum”, “Cloud Atlas”). Juliette Binoche a joué dans plus de 70 films parmi lesquels “Trois couleurs: Bleu” (1993) pour lequel elle reçut la Coupe Volpi de la Mostra de Venise, “Le Patient anglais” (1996) pour lequel elle a été couronnée avec l’Oscar de la meilleure actrice pour un second rôle ou encore “Copie conforme “(2010) qui lui valut le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes. “C’est un grand honneur pour moi”, a estimé l’actrice dans un communiqué, qui attend désormais “avec impatience ce rendez-vous spécial avec l’ensemble du jury”.
L’Ours d’or de cette 69e Berlinale sera décerné le 16 février. En 2018, c’est le film “Touch me not” de la réalisatrice roumaine Adina Pintilie qui avait reçu cette prestigieuse récompense, une exploration à mi-chemin entre fiction et documentaire sur l’intimité et la sexualité.

Jeudi 13 Décembre 2018

Lu 385 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal