Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Institutionnalisation de la participation des jeunes au niveau local

Organisation d’une rencontre à Rabat




​Institutionnalisation de la participation des jeunes au niveau local
Le Maroc connaît un important élan de réformes stratégiques qui ont mené au lancement de différents chantiers liés, entre autres, au renforcement du rôle du citoyen dans le processus participatif de planification et de gestion du développement territorial. Les jeunes y représentent un poids démographique important et une composante déterminante dans les politiques publiques; la Constitution de 2011 leur a dédié d’ailleurs des dispositions visant leur encouragement à la participation au développement social, économique et culturel tout en apportant un souffle nouveau à la question de la jeunesse en stipulant la création d’un Conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative (Article 33).
Dans ce cadre et afin de promouvoir la participation des jeunes et de les associer, de façon effective, à la gestion des affaires locales, plusieurs programmes nationaux et internationaux sont en cours de réalisation dont le Programme de gouvernance locale de l’USAID qui a expérimenté la mise en place et le fonctionnement des conseils locaux des jeunes (CLJ) au niveau des communes partenaires, comme étant des mécanismes  de dialogue et de concertation entre les jeunes et leurs communes.
L’ancrage de ces CLJ au niveau territorial et les dynamiques déclenchées autour de la participation  des jeunes à la gestion des affaires locales, ont incité certains jeunes parlementaires à soutenir cette initiative et à œuvrer en faveur de l'institutionnalisation de l’inclusion des jeunes dans la vie communale tout en adoptant un document de référence pour la sensibilisation et la mobilisation des parties prenantes. Ce document vise principalement l'intégration des jeunes à travers les mécanismes de la démocratie représentative, et ce via des dispositions législatives leur permettant d’être partie prenante dans la gestion des affaires locales, ainsi qu’à travers des mécanismes de la démocratie participative en vue de faciliter leur accès à la décision collective, et d’influencer les orientations politiques à même de répondre aux attentes des jeunes.
Afin de poursuivre et dynamiser cette initiative engagée et en collaboration avec le groupe des jeunes parlementaires, le Programme de la gouvernance locale (PGL) de l’USAID organise, le 10 novembre 2014 à Rabat, une journée d’étude sur l’institutionnalisation de la participation des jeunes au niveau local. 
Quant aux objectifs  attendus, ils visent à adopter des dispositions législatives assurant une large participation des jeunes au niveau territorial. Ils tendent également à promouvoir la participation des jeunes dans la gestion des affaires locales à travers les mécanismes de la démocratie représentative et participative.  De même qu’ils facilitent la participation des jeunes dans le processus de l’élaboration, de mise en œuvre et de suivi des politiques locales à travers des mécanismes juridiques. Par ailleurs, ils visent à mobiliser les parties prenantes pour soutenir l'institutionnalisation de la participation des jeunes au niveau local.

Samedi 8 Novembre 2014

Lu 236 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés