Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Greta Gerwig veut donner plein de prix aux femmes




Elle se dit "déçue" que ni elle ni ses consoeurs ne soient nommées aux Golden Globes. Pour la cinéaste américaine Greta Gerwig, la situation reste "terrible" pour les réalisatrices, même si elle s'est "un peu améliorée" ces dernières années. "Bien sûr, je suis écartée", lâche-t-elle dans un entretien à Paris, après la publication le 9 décembre de la liste des nommés aux Golden Globes, qui seront décernés le 5 janvier à Los Angeles. Son film "Les Filles du docteur March" ("Little Women"), en salles mercredi en France une semaine après sa sortie aux Etats-Unis, y est cité seulement deux fois: dans la catégorie meilleure actrice pour Saoirse Ronan, et meilleure musique pour Alexandre Desplat. Malgré plusieurs films réalisés par des femmes remarqués cette année, dont "L'Adieu" de Lulu Wang ou "Queens" de Lorene Scafaria, aucune femme n'est nommée dans la catégorie meilleure réalisation, une absence qui a déclenché un début de polémique à Hollywood. "J'adore le film qu'on a fait", souligne Greta Gerwig, qui a fait le pari d'une nouvelle adaptation du classique de Louisa May Alcott auquel elle donne une résonance moderne, avec de surcroît un casting quatre étoiles, de Saoirse Ronan à Laura Dern, Timothée Chalamet ou Louis Garrel. "Et il y a tellement de beaux films réalisés par des femmes cette année", ajoute cette New-yorkaise, qui s'est fait connaître comme actrice dans "Greenberg" ou "Frances Ha" de Noah Baumbach avant de réaliser "Lady Bird", Golden Globe de la meilleure comédie en 2018. "Je veux leur donner plein de prix. Les femmes devraient recevoir toutes les statuettes. Je trouve que ce serait magnifique!", lance-t-elle.
Seulement cinq femmes ont été nommées à ce jour pour le Golden Globe de la meilleure réalisation, dont Barbara Steisand et Kathryn Bigelow deux fois chacune, auxquelles s'ajoute Jane Campion, Sofia Coppola et Ava DuVernay. Elles ne sont que cinq aussi pour les Oscars, parmi lesquelles Greta Gerwig, nommée en 2018 pour "Lady Bird", après Lina Wertmüller, Jane Campion, Sofia Coppola et Kathryn Bigelow, qui l'avait emporté en 2010 pour "Démineurs".

Libé
Vendredi 27 Décembre 2019

Lu 1086 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif