Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Danse avec Benkirane




Et en plus il danse ! En ces temps pré-électoraux, le chef du gouvernement s’investit corps et âme dans une campagne qui s’annonce mouvementée. Abdelilah Benkirane sillonne le Maroc. Il fait son show. Ou plutôt son folklore. A Agadir, l’islamiste qui nous gouverne danse avec Ahwach après avoir versé quelques larmes sur la mort de l’ami de toujours. Du rire aux larmes.
Il ne faut pas croire. Le chef du gouvernement est prêt à tout et surtout à ne pas  faire les choses à moitié. Il faut danser avec les troupes folkloriques locales? Qu’à cela ne tienne !  A Errachidia, il s’est emparé des crotales des gnaouas et a mis leurs turbans incrustés de coquillages pour esquisser des pas gnawis.  Il faut dire que l’enjeu n’est pas des moindres. Cela fait autant de voix que de gnaouas et ahwach.
En attendant les élections, on croise les doigts et on retient son souffle.  Et si, à Dieu ne plaise, Benkirane croisait des  chikhates dans son roadshow? Aurions- nous droit, nous citoyens électeurs potentiels et impénitents, à une danse du ventre?  Pas très halal tout ça.

Par NARJIS RERHAYE
Mardi 24 Mars 2015

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés