Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Assurer les militants et les symboles de l’USFP d’une protection sécuritaire appropriée




​Assurer les militants et les symboles de l’USFP d’une  protection sécuritaire appropriée
La cellule terroriste dite «Ahfad Youssef Ibn Tachfine», démantelée récemment, nourrissait de funestes projets pour porter atteinte à la sûreté de l’Etat de même qu’à l’intégrité physique de certaines personnalités civiles et militaires dont le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar.
La cellule communication de l’USFP  confirme à travers un communiqué rendu public que le Premier secrétaire du parti est visé dans son intégrité physique  par des cellules terroristes dont celle dite «Ahfad Ibn Tachfine» qui vient d’être démantelée par le Bureau central des investigations judiciaires.
Ces données avérées dont dispose le parti  confirment  de manière claire que l’USFP est aujourd’hui menacé  dans ses  militants et ses symboles comme il a été,  par le passé, victime directe de l’extrémisme à travers l’assassinat du martyr Omar Benjelloun.
Tout en faisant face aux menaces des terroristes qui s’apprêtent  à fomenter un complot et à préparer un crime visant son Premier secrétaire, l’USFP réitère sa condamnation de toutes les campagnes takfiristes dont a été victime Driss Lachguar  et qui assuraient une couverture «légale» aux terroristes. De même qu’il dénonce la position de la Justice préférant passer sous silence des actes criminels qui sont punis par la loi.
Vu la gravité de ces menaces, l’USFP considère qu’il est impératif et du devoir même des instances nationales relevant des structures juridictionnelles, législatives et médiatiques, ainsi que de l’ensemble des associations de la société civile, des partis politiques, des syndicats, entre autres, au côté des intellectuels, des penseurs et des artistes de contrer ces menaces et les campagnes idéologiques qui les soutiennent.
L’USFP considère également que ces menaces doivent être prises au sérieux  par l’ensemble des appareils de sécurité  du pays en vue de garantir la protection  nécessaire à ses militants, ses sièges et ses symboles. 

L.B
Mardi 7 Avril 2015

Lu 488 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés