Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trouver son génie : A la rencontre du génie de l’autre




Trouver son génie : A la rencontre du génie de l’autre
"Par où l'on voit encore à quel titre la notion de singularité peut et doit être rattachée directement à l'idéal de la pensée élargie: en m'arrachant à moi-même pour comprendre autrui, en élargissant le champ de mes expériences, je me singularise puisque je dépasse tout à la fois le particulier de ma condition individuelle d'origine pour accéder, sinon à l'universalité, du moins à une prise en compte chaque fois plus large et plus riche des possibilités qui sont celles de l'humanité tout entière".
Le principe d'altérité
A mesure que vous allez découvrir et faire vivre votre génie, vous serez plus à même de rencontrer le génie chez l'autre et de dialoguer avec lui. Plutôt que d'enfermer votre relation avec les autres dans un conformisme formel, ennuyeux, vous pouvez vous servir de toutes les relations que vous avez avec les autres et révéler les génies des autres. Cela est fascinant d'essayer de comprendre en quoi chacun est génial, unique dans sa manière d'aborder le monde.
Comment articuler cette singularité avec votre singularité à vous?
Comment dialoguer dans la différence?
Comment créer suffisamment d'espaces de liberté pour l'un et pour l'autre afin que chacun puisse exister dans la relation en explorant sa différence?
 De la même manière que votre génie est ce qu'il est et sûrement ce que vous souhaiteriez qu'il soit; chaque relation est aussi ce qu'elle est et ne peut que vous échapper et vous déborder si vous acceptez de la vivre pleinement. S'intéresser à l'autre, dans son altérité, dans son mystère, est une aventure extraordinaire, une aventure certainement terrifiante sur certains aspects mais fondamentale pour apprendre à vivre.
Cela est fascinant d'apprendre à aimer inconditionnellement chacun en ce qu'il est extraordinaire.
De la même manière que vous ne pouvez pas vous trouver vous même, si vous restez au niveau du raisonnement, chaque fois que vous raisonnez sur l'autre, vous vous enfermez dans votre prison intérieure. Tous ces raisonnements sur les autres en disent infiniment plus sur vous-même que sur eux. Nous vivons tous enfermés dans la prison de nos jugements (qui nous enferment pour l'éternité dans la damnation de notre raison).
Rencontrer l'autre implique de se détendre, de respirer et d'être en contact avec ses émotions. Laissez l'émotion vous envahir quand vous regardez l'autre dans les yeux. C'est son âme qui se déverse en vous. Toutes ces émotions, il faut les vivre et les laisser vous traverser comme autant de nuages aux formes plus extravagantes les unes aux autres.
En restant en contact avec votre silence intérieur, vous pouvez faire de chaque instant l'occasion d'une création, un moment d'inspiration où votre génie peut répondre par un trait d'esprit issu de votre singularité. La relation avec l'autre cesse d'être enfermée dans l'ennui quotidien, la relation avec l'autre n'est plus engluée dans des sentiments mièvres, la relation avec l'autre devient l'espace d'un miracle quotidien de la rencontre de deux essences chantant leur altérité.
Comment communiquer dans l'altérité?
Pour communiquer dans l'altérité, il faut être passionné de l'altérité en soi. S'intéresser à l'autre en ce qu'il est le même que vous est facile mais débouche rapidement sur l'ennui. S'intéresser à l'autre en ce qu'il est autre est difficile mais débouche sur des découvertes sans cesse plus enrichissantes. Plonger dans l'altérité, c'est plonger dans l'inconnu, cela fait peur. Mais c'est en même temps une fantastique opportunité de découvrir de nouvelles dimensions de soi-même. L'altérité est partout, chaque instant, chaque être, chaque culture, chaque civilisation est une altérité. Et derrière des similarités apparentes se cachent des gouffres de différence.
Communiquer dans la différence implique d'accepter de ne pas se comprendre. L'altérité appelle en nous la nudité de l'enfant qui s'émerveille de découvrir le monde. Nous ne pouvons pénétrer dans l'altérité que dès lors où nous acceptons que nous ne savons rien. Si nous savons quelque chose, cela est inutile dans l'exploration de l'inconnu. Il faut être en contact avec ses émotions mais ne pas se laisser emporter par son flux d'émotions. Le sens émerge petit à petit du chaos, de l'insignifiance. Chaque instant est une émergence qu'il faut accueillir dans sa différence.La communication dans l'altérité implique un silence intérieur qui permet de rentrer en résonance avec l'autre dans son propre silence et de vivre le partage intuitif de l'instant fugitif.
(A suivre)

Libé
Jeudi 30 Août 2012

Lu 182 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs