Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sollicitude Royale et grand élan de solidarité avec les victimes

L’horrible bilan de la catastrophe du quartier casablancais  “Bourgogne” va s’alourdissant




Sollicitude Royale et grand élan de solidarité avec les victimes
 
Le nombre de victimes de l’effondrement des trois immeubles sis au quartier Attasahoul à Bourgogne à Casablanca, la nuit de jeudi à vendredi, ne cesse malheureusement de s’alourdir. Le bilan rendu dimanche matin par les autorités fait était de 15 morts, alors que 17 blessés sont toujours hospitalisés au moment où 39 ont dû quitter l’hôpital après avoir reçu les premiers soins nécessaires.
Il y a lieu de souligner que le nombre de décès risque, hélas, d’augmenter dans la mesure où les recherches sous les décombres se poursuivent. Dimanche matin, cinq corps ont été dégagés dont les dépouilles de deux enfants, celle d’un jeune, ainsi que celles de l’actrice marocaine Mouna Maârouf et de sa mère.
A propos des secours, la Protection civile continue 40 heures après de travailler d’arrache-pied en vue de dégager les victimes qui n’arrivent plus à donner signe de vie. Au fil des heures, les chances de sauvetage s’amenuisent et l’opération se complique davantage tant qu’il est difficile d’approcher les victimes ensevelies. Sachant qu’une habitation mitoyenne qui court le grand risque de s’effondrer a été stabilisée pour permettre à un engin de soulever les décombres.
Un drame qui doit interpeller plus d’une conscience à commencer par celle des responsables qui avaient autorisé la construction des R+4 voire des R+5 dans des zones ne supportant pas l’édification d’immeubles de telles hauteurs. Des responsables qui n’hésitent pas à fermer les yeux sur des travaux de réfection opérés par les habitants qui, faute de connaître le danger réel qu’ils encourent, foncent droit dans le mur en procédant à des modifications dans leurs demeures.
Une situation que l’annonce par le Parquet de l’ouverture d’une enquête rend d’autant plus ubuesque que les responsabilités à déterminer ne sont pas celles que l’on croit. En effet, il existe à Casablanca un  nombre incalculable de cas similaires et dont les risques pourraient se révéler au moins aussi dramatiques que ceux qui ont conduit au drame de Bourgogne. Une simple énumération des quartiers où les résidences R+1 ont été transformées en immeubles de plusieurs étages sans plan d’architecte, ni études de portance, de stabilité, etc. permettrait de s’en convaincre. De Aïn Chock à Derb Soltane, en passant par Hay Mohammadi, Derb Moulay Chérif, Aïn Sebaâ, Hay Hassani et bien d’autres, tout Casa semble, en effet, avoir été gangréné par une corruption à laquelle les indicibles autorisations pour travaux de réfection ont donné une consistance quasi-légale.
De fait, si enquête il devrait y avoir, elle devrait donc concerner ces passe-droits et non ces simples lampistes auxquels le drame du quartier Bourgogne ne manquera pas d’être imputé. 
Suite à ce drame, S.M le Roi Mohammed VI a donné ses Hautes instructions pour qu’un premier groupe de 23 sinistrés soit relogé dans des résidences sises au quartier Nahda à Sidi Bernoussi à Casablanca. Ce geste de solidarité a d’ailleurs été fortement apprécié par les victimes qui, en l’espace de moins de 24 heures, ont pu bénéficier d’appartements à titre provisoire flambant neufs, qui plus est équipés et meublés.


Le Roi Felipe VI d’Espagne présente ses condoléances à S.M le Roi
 
SM le Roi Mohammed VI a reçu, samedi, un appel téléphonique du Roi Felipe VI, Roi d’Espagne, indique un communiqué du Cabinet Royal.
Lors de cet entretien, le Souverain espagnol a présenté à SM le Roi ses vives condoléances et sa compassion suite à l’effondrement de trois immeubles à Casablanca.
Le Roi Felipe VI d’Espagne a également souhaité prompt rétablissement aux blessés, exprimant la solidarité de son pays avec le Maroc suite à cette douloureuse épreuve.


Sollicitude Royale et grand élan de solidarité avec les victimes

Mohamed Bouarab
Lundi 14 Juillet 2014

Lu 1009 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs