Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre nationale du court-métrage amateur de Chefchaouen

Un vibrant hommage au réalisateur Hamid Zoughi




Rencontre nationale du court-métrage amateur de Chefchaouen
La 6ème édition de la Rencontre nationale du court-métrage amateur de Chefchaouen s’est ouverte mercredi dernier avec un vibrant  hommage au réalisateur et acteur Hamid Zoughi, en reconnaissance de son long  parcours dans le cinéma et la télévision. 
La cérémonie d’ouverture de cette rencontre organisée par l’Association Talassemtane pour l’environnement et le développement, s’est déroulée en  présence de responsables et personnalités du monde de l’art et du cinéma.
Intervenant lors de cette cérémonie, qui a connu la projection du dernier  film de Hamid Zoughi “Boulanoir”, le directeur du festival, Mohamed Satar, a  indiqué que cette rencontre vise à promouvoir le rôle du cinéma et de la  culture en général dans le développement local, en plus de renforcer la  présence de la ville de Chefchaouen sur la scène cinématographique nationale.
Cette édition, organisée avec le soutien du Centre cinématographique  marocain, du conseil municipal de Chefchaouen et de la province de Chefchaouen,  sera marquée par l’organisation d’une conférence sur le thème « Chefchaouen dans  le cinéma national et international », d’une rencontre ouverte entre le jury du  festival et des élèves d’un établissement scolaire et d’une séance de signature  du livre « Chefchaouen, Histoire et civilisation » du chercheur Mohamed El Kadi,  a-t-il noté.
Les organisateurs prévoient également un atelier de formation des  coordinateurs des clubs de l’environnement dans les établissements scolaires de  la province de Chefchaouen, ainsi que des hommages qui seront rendus à  plusieurs personnalités culturelles et artistiques locales et nationales.
Quatorze films sont en lice pour la compétition officielle de cette édition,  dont 10 pour la compétition officielle du court métrage amateur, à savoir “Le défunt” d’Abdelmjid Ouloulid, “Ors Eddib” de Mohamed El Houri, “Ali Derham” d’Anas El Khader, “L’écrivain” de Rachid Bouimsaren, “Dans le cadre” de Nabil Jawhar, “L’enfant poupée” de Mounir Alouane, “Hommage” d’Abdelmjid Simou et Anas El Aissi, “L’énigme” de Fidaâ Sbai, “Au suivant” d’Hamid Azizi et “Le clown” de Mohamed Habiballah.   

MAP
Samedi 31 Mai 2014

Lu 476 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs