Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle édition des Rencontres du film documentaire de Fès

Du 28 au 31 mai au Complexe culturel Al Houria




Nouvelle édition des Rencontres du film documentaire de Fès
L’institut français de Fès organise, en partenariat avec le Centre cinématographique marocain,  la 8ème édition des Rencontres du film documentaire. 
Les organisateurs ont choisi, pour cette édition, de jeter la lumière sur cette génération de jeunes documentaristes marocains qui ont été déterminés à travailler sur ce genre filmique. Et ce malgré les contraintes relatives à la production et à la distribution très restreinte, puisque le documentaire est considéré comme un produit non lucratif, selon les propos tenus par les instances de la production, de la distribution et de l’exploitation.  
« Nous  avons  choisi des films qui varient en termes de sujet, d’écriture et de  réalisation, sans oublier le background des réalisateurs, donnant lieu à une perception critique », indiquent les organisateurs dans un communiqué. Et d’ajouter : « Le documentaire est le lieu de la mémoire de la société ; c’est pour cela que le programme que nous présentons est gorgé de jeunes réalisateurs qui vont présenter leurs films et entrer en interaction avec le public ». 
Selon le comité d’organisation, le public sera invité à enrichir le débat. D’autant plus que les Rencontres internationales du film documentaire de Fès constituent, avant tout, une manifestation purement culturelle, accordant la priorité à la valeur cinématographique.
« Nous  avons également invité des documentaristes français installés au Maroc afin de fournir un regard croisé et de faire découvrir ces réalisateurs au public marocain », soulignent les initiateurs de cet événement.
Au programme de cette manifestation, figure également une table ronde. Lors de laquelle, les intervenants tenteront de chercher des alternatives offrant plus de perspectives à la promotion du film documentaire. Pourquoi le film documentaire n’est-il présenté que dans les festivals et quelques chaînes de télévision? Pourquoi les salles de cinéma  n’accueillent-elles pas de films documentaires ? Pourquoi les professionnels de ce genre n’arrivent-ils toujours pas à trouver d’autres alternatives facilitant les processus de production, de distribution et d’exploitation ? Autant de questions pertinentes qui seront débattues, à cette occasion.
Toujours fidèles à leur ligne directrice, les Rencontres internationales du film documentaire de Fès donnent à voir des productions récentes. Cette année, le cap sera axé sur le nouveau souffle dans le film documentaire au Maroc, avec en perspective des films signés par des réalisateurs marocains. 
Il est à rappeler qu’une carte blanche a été attribuée à l’Ecole supérieure de l’audio-visuel de Marrakech, qui joue un rôle très important dans la découverte des œuvres récentes de jeunes réalisateurs en herbe.   

Mehdi Ouassat
Mardi 20 Mai 2014

Lu 605 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs