Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moussa Touré invité d’honneur des master class «Cinéma et droits de l'Homme»

Du 16 au 21 février courant




Moussa Touré invité d’honneur des master class «Cinéma et droits de l'Homme»
Le réalisateur sénégalais Moussa Touré sera l'invité de la 4ème édition des master class « Cinéma et droits de l'Homme », qui  se tiendra, du 16 au 21 février à Rabat, à l'initiative de l'Association des rencontres méditerranéennes du cinéma et des droits de l'Homme (ARMCDH). 
Au programme de cette 4ème édition, co-organisée avec la Fondation Orien-Occident (FOO) à Rabat, sont prévues les projections de cinq films du réalisateur, du 16 au 20 février à partir de 17H30 à la FOO (Avenue des F.A.R, Commune Yacoub Mansour, Rabat) : "TGV" (16 février), "Nous sommes nombreuses" (17 février), "5x5" (18 février), "Nosaltres" (le 19 février) et "La Pirogue" (19 février), indique dans un communiqué de l'ARMCDH.
 Pour ce qui est des Master Class du réalisateur, elles se tiendront, le 21 février, à la FOO (10h30). Cette rencontre sera l'occasion d'aborder le traitement de la question des droits humains dans les films de Moussa Touré ainsi que dans le cadre du cinéma africain, ajoute-t-on de même source.
Né à Dakar en 1958, Moussa Touré commence très jeune sa carrière dans le cinéma en tant que technicien (électricien, assistant-réalisateur), pour réaliser son premier court-métrage en 1987, puis son premier long-métrage en 1991 "Toubab Bi", primé à plusieurs reprises. En 1987, le cinéaste crée sa société de production "Les Films du crocodile" (Dakar), avec laquelle il finance notamment, ses différents documentaires, remarqués et récompensés dans de nombreux festivals.
En 1997, il réalise "TGV", avec Makéna Diop, Bernard Giraudeau et Philippine Leroy-Beaulieu, véritable succès populaire en Afrique. Ce film obtient en 1999 le Prix du public lors du 9ème Festival du cinéma africain de Milan. A ce jour, Touré a réalisé une dizaine de films, tous genres confondus, dont un documentaire "5 x 5" en 2005 sur le quotidien d'une famille sénégalaise à la maison, et "Nosaltres" sur deux communautés africaines qui s'ignorent. 
En 2002, il initie le Festival "Moussa invite" à Rufisque au Sénégal. Ce festival fait la promotion de documentaires africains réalisés par des Africains. En 2011, le FESPACO, Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, lui confie la présidence du jury des films documentaires. 

Lundi 16 Février 2015

Lu 1386 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs