Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Abderrahmane Tazi : Le court métrage, une école importante pour la formation des metteurs en scène en herbe




Mohamed Abderrahmane Tazi : Le court métrage, une école importante pour la formation des metteurs en scène en herbe

Le court métrage est une école importante pour la formation des metteurs en scène en herbe et une occasion propice pour acquérir de nouvelles connaissances techniques dans le domaine cinématographie, a estimé le réalisateur et cinéaste marocain, Mohamed Abderrahmane Tazi.
L'expérience du court métrage est un passage primordial pour les cinéastes débutants avant d'entamer l'expérience du long métrage, a affirmé Mohamed Abderrahmane Tazi dans un entretien accordé à la MAP en marge des 4è Rencontres cinématographiques de court métrage de Meknès (26-28 décembre), initiées par l'Association "Services Arts".
Pour Abderrahmane Tazi, le court métrage est une étape très riche en expérience qui permet au réalisateur de pouvoir travailler avec une équipe. Cette assurance acquise, il peut développer plus sereinement un projet de long métrage.
Abderrahmane Tazi a tenu à préciser qu'un grand nombre de jeunes metteurs en scène se sont distingués dans la réalisation des courts métrages avant de confirmer leur professionnalisme dans la mise en scène des longs métrages, et ce à l'instar des cinéastes Faouzi Bensaid, Nabil Ayouch et Mohamed Moftaker.
Né en 1942 à Fès, Mohammed Abderrahman Tazi obtient son diplôme de l'Institut des hautes études cinématographiques à Paris en 1963. Il travaille ensuite comme reporter cameraman pour le Centre cinématographique marocain (CCM) de 1964 à 1968. En 1969, il est nommé directeur des actualités marocaines et responsable administratif et technique au sein du C.C.M.
Il a réalisé des documentaires, des courts métrages, des films publicitaires et des films institutionnels à la fois pour le secteur public et le secteur privé. Mohammed Abderrahman Tazi tourne en 1981 son premier long métrage de fiction, "Le grand voyage". Il produit et réalise ensuite "Badis" (1988), "A la recherche du mari de ma femme" (1993) et "Lalla Hobby" (1996).
Par ailleurs, ces 4è Rencontres cinématographiques du court métrage de Meknès ont débuté vendredi dernier avec un hommage rendu à Mohamed Abderrahmane Tazi. Des cinéastes et critiques du cinéma marocain ont, à cette occasion, exalté l'expérience cinématographique du réalisateur en tant que l'une des figures de proue du cinéma marocain.
Il s'agit, selon les organisateurs, d'une reconnaissance de la contribution de ce réalisateur dans l'enrichissement du projet cinématographique national et d'un effort de documentation qui doit s'étendre à d'autres réalisateurs marocains.
La cérémonie de clôture de ces rencontres cinématographiques qui s'est déroulée dimanche a été rehaussée par la remise des prix aux jeunes réalisateurs qui avaient participé avec 18 films.
Ainsi le 1er prix du jury a été décerné ex-aequo aux courts métrages "Arraiya" (Bergère) et "Fakeha Moharama" (Fruit interdit).
Le prix de la mise en scène est revenu à Youssef Britel pour son film "Lkhawa" (Frères), alors que le prix du meilleur scénario a été décerné à Asmae Al Moudir pour son film "Joumoua " (Vendredi béni).

MAP
Mercredi 31 Décembre 2014

Lu 623 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs