Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mamoun Salaj : Une chanson de Brel comme “J’en appelle” peut remodeler la personnalité d’un adolescent




Mamoun Salaj : Une chanson de Brel comme “J’en appelle” peut remodeler la personnalité d’un adolescent
Libé : Vous reproduisez les chansons de Jacques Brel un peu partout dans le monde. N’avez-vous pas le sentiment de le faire revivre ?
 
Mamoun Salaj : En fait Brel est vivant sans ce que je fais. Il faut dire, que j’ai plutôt l’impression d’essayer de vivre ce qu’il a vécu, en invitant les gens à l’écouter à travers ma voix.
 
Vous chantez Brel avec beaucoup de mimique et de théâtralité.
 
On ne peut chanter Brel que debout. Il faut l’avoir vu sur scène pour comprendre qu’on ne peut pas le chanter avec le style de Fayrouz par exemple.
   
Vous avez même consacré votre mémoire de fin d’études à Jacques Brel. 
 
Oui, mon mémoire de fin d’études s’intitulait «Le départ chez Jacques Brel ». Pour ce grand chanteur, l’immobilité est  synonyme de mort. 
Il y a deux sortes de temps 
Il y a le temps qui attend 
Et le temps qui espère 
 (L’Ostendaise) 
Brel, je l’ai découvert quand j’avais 15 ans. Je me posais alors beaucoup de questions, comme tous les adolescents de mon âge. Et les chansons du grand Jacques m’ont fourni les réponses nécessaires. Je peux affirmer qu’une chanson comme « J’en appelle » peut vraiment remodeler la personnalité d’un adolescent.
 
Vous dites souvent que Brel est un père spirituel pour vous.
 
Absolument. J’en ai eu plusieurs, dont lui. Mais je crois que c’est bien Brel qui m’a le plus marqué.
 
Quelle est votre chanson préférée parmi le répertoire de Brel? 
 
J’aime toutes ses chansons, mais il y a certaines que je préfère bien évidemment. Par exemple, la chanson intitulée «Sans exigence», qui est sorti récemment, en 2003, 25 ans après la mort de Jacques Brel. Et c’est vraiment une belle chanson.
 
Vous avez récemment animé un concert, à la Casa Del Arte, où vous avez repris des chansons de la « Belle époque ». Comment s’est passée la soirée ?
 
Excellente. Le public était merveilleux, pas nombreux mais d’une qualité exceptionnelle.
 
Vous animez également l’émission radio « Les dinosaures ne sont pas tous morts », dans laquelle vous présentez les célèbres chansons d’hier. Comment êtes-vous venu au monde de la radio ? 
 
Après mon passage par Masrah Ennas, par le club-Med, et par le monde des piano-bar, j’ai fini par atterrir, comme animateur, sur la chaîne de TV satellitaire MA3. En 2004, cette chaîne a été mise en faillite. J’ai alors commencé à chercher un travail dans une autre chaîne. Malheureusement, je n’étais pas pistonné, et j’ai vu toutes les portes se fermer devant moi. Pourtant, je portais un beau projet: « Les dinosaures ne sont pas tous morts », une émission TV, que je devais animer. Pour la musique, je n’allais pas passer des enregistrements, mais j’allais en fait, moi-même, chanter en compagnie d’un orchestre. C’était, une très belle idée, malheureusement rejetée par tout le monde. 
Je dois mon salut à Kamal Lahlou, qui a fait confiance à ce projet et Dieu merci ça marche très bien. D’ailleurs, avec plus de 5 millions d’auditeurs par jour, notre radio est la première, dans son genre, au Maroc.  

Propos recueillis par Mehdi Ouassat
Lundi 14 Juillet 2014

Lu 357 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs