Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le pouvoir ukrainien avait conçu une opération "antiterroriste"

Dissolution de la police antiémeute




Le pouvoir ukrainien avait conçu une opération "antiterroriste"
Le régime du président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch avait mis au point une opération "antiterroriste" destinée à "nettoyer" les manifestants à Kiev, qui dès son lancement s'est avérée sanglante, selon des documents rendus publics par un député.
 Mardi 18 février, début de soirée: des policiers équipés de haut-parleurs demandent aux femmes et aux enfants présents parmi les milliers de contestataires qui occupent depuis trois mois le Maïdan, la place de l'Indépendance à Kiev, d'évacuer les lieux, évoquant le déclenchement d'une "opération antiterroriste".
 Des extraits du rapport planifiant cette opération, baptisée "Vague", ont été publiés sur Internet par le député Guennadi Moskal, chef du comité parlementaire chargé d'enquêter sur le bain de sang qui a coûté la vie la semaine dernière à Kiev à 82 personnes, dont une dizaine de policiers, lors d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre qui ont tiré à balles réelles.
"Il s'agit de comprendre la nature et l'ampleur des crimes commis par le précédent gouvernement et de traduire leurs responsables en justice", a expliqué Guennadi Moskal, membre du parti de l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko sur son site.
 "Ces documents détaillant les activités criminelles de responsables des forces de l'ordre m'ont été transmis par des membres patriotes du SBU (service de sécurité ukrainien) et du ministère de l'Intérieur", a précisé le député, qui a lui-même été vice-ministre de l'Intérieur.  La justice ukrainienne a émis contre Viktor Ianoukovitch un mandat d'arrêt pour "meurtres de masse" et le Parlement vient de voter une résolution demandant à la Cour pénale internationale de La Haye de le poursuivre pour "crimes contre l'humanité".
L'opération "Vague" prévoyait, selon ces documents, le déploiement à Kiev de 22.000 policiers et membres des forces spéciales du ministère de l'Intérieur pour "neutraliser" les membres d'un groupe nationaliste paramilitaire présent parmi les manifestants, Pravy Sector (Secteur droit), accusé de préparer des attentats.
 Mais il s'agissait surtout de prendre dans une "nasse" les milliers de manifestants campant sur la place depuis des mois et de "ratisser" le Maïdan, dispersant ainsi ce haut-lieu de la contestation.
 Beaucoup des mesures préconisées dans le plan ont effectivement été mises en oeuvre, au moins temporairement, le 18 février: le blocage des routes menant à Kiev, la fermeture du métro, la coupure des retransmissions des chaînes de télévision soutenant l'opposition, notamment Kanal 5, la mise en place de tireurs d'élite autour de la place de l'Indépendance.
Le plan prévoyait aussi un assaut contre la Maison des syndicats, qui servait de quartier général pour les différents mouvements d'opposition, mais aussi de cantine et de centre médical.
Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur par intérim Arsen Avakov a annoncé la dissolution des forces spéciales antiémeute, particulièrement haïes et redoutées des manifestants en Ukraine après les violences des dernières semaines.
 "Les Berkout n'existent plus", a-t-il écrit sur sa page Facebook. "J'ai signé le décret numéro 144, daté du 25 février 2014, sur la dissolution des unités spéciales de police Berkout".

AFP
Jeudi 27 Février 2014

Lu 567 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs