Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival Mawazine rythmes du monde bat son record de fréquentation

Plus de 2 620 000 festivaliers




Le Festival Mawazine rythmes du monde bat son record de fréquentation
La soirée de clôture de la scène de Salé a réuni pas moins de 230 000 festivaliers pour une soirée chaâbi. En effet, cette neuvième journée a été animée par trois grands artistes populaires marocains. Quelque 180.000 personnes se sont rassemblées pour danser et chanter les plus grands succès de Zina Daoudia. L’artiste  est l’une des rares femmes à maîtriser l’Aïta et avec son violon, elle enchaîne ses succès. Dotée d’un répertoire très riche, elle a impressionné la scène de Salé.  Son concert a été précédé par celui du chanteur et violoniste Mutapha Bourgogne ainsi que de Hamid Serghini qui ont aussi séduit l’auditoire avec les grands tubes chaâbi en darija et en amazigh. 
Sur la scène Nahda, le Festival s’est achevé sous les mélodies et la voix du jeune chanteur Youssef Guelzim. Le public a chanté en chœur avec le grand chanteur saoudien Mohamed Abdou. L’artiste a aussi offert au public une chanson en hommage au Maroc et à Sa Majesté le Roi Mohammed VI.  Natif de Salé, Youssef Guelzim est imbu des tarikas Soufi,  Madih et Samaâ.  Il a fait partie de la formation de Said Senhaji et a participé à la chorale pour Abdelhadi Belkhayat et Nouaâmane Lahlou. Après avoir remporté Studio 2M, il a poursuivi ses études et sa nouvelle carrière artistique, déterminé à promouvoir la musique marocaine.
La soirée de clôture de la scène OLM Souissi en a enchanté plus d’un.  La sublime Alicia Keys, considérée comme l’une des meilleures interprètes de soul et R&B, a imposé sa voix avec brio en livrant ses meilleures chansons. «New York», «If i ain’t got you», «Fallin» ont déchaîné plus de 150 000  festivaliers.  La star américaine se produisait pour la deuxième fois à Mawazine et a invité sur scène le violoniste marocain Smail Raziki de l’Orchestre Symphonique Royal à se joindre à elle.  La grande artiste a clôturé en beauté son concert avec son tube « New York».
Le public du Bouregreg est tombé sous le charme du grand Ebo Taylor qui a énergiquement encouragé Rabat à danser.  De son côté, au Théâtre national Mohammed V, l’Orchestre Hafni de l’Opéra du Caire a ressuscité avec un immense talent le patrimoine de la chanson arabe classique en interprétant Oum Keltoum avec Rehab Metawi et Hayat Al Idrissi. Les grands noms de la scène musicale classique arabe étaient aussi au programme de La Renaissance avec le concert du chanteur d’origine syrienne Badr Rami.  Au Chellah, la création «Le chant des fleuves» a retrouvé le groupe marocain Oulad Benaguida, qui a offert des chansons inspirées des rives du Bouregreg.
La clôture a drainé des milliers d’habitants dans les rues à l’occasion des spectacles des troupes Hot 8 Brass Band qui a fait revivre la Nouvelle-Orléans ainsi qu’avec la fanfare espagnole «The Always Drinking Marching Band»  composée de  Barcelonais d’une bonne humeur communicative. «Les tambours du Maroc» ont, quant à eux, combiné rythmes et chorégraphies en arpentant les rues accompagnés de passants curieux et enthousiastes. La « Parade Cime » a regroupé de jeunes artistes marocains dans des disciplines aériennes étonnantes et spectaculaires.  Incontestablement, Rabat a brillé de la présence de tels artistes pendant les neuf jours du Festival.  

Danaé Pol
Mercredi 11 Juin 2014

Lu 532 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs