Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lady Diana 3/3 : La princesse des cœurs




Lady Diana 3/3 : La princesse des cœurs
Que Diana ait eu l’intention de se convertir à l’islam et qu’elle fut enceinte d’un enfant de Dodi Al-Fayed furent des raisons mises en avant dans la thèse de l’assassinat. En janvier 2004, l’ancien magistrat de la Queen’s Household, le docteur John Burton a dit au cours d’une interview au Times qu’au cours de l’autopsie de la princesse à la morgue de Fulham, il avait personnellement examiné son utérus et qu'elle n’était pas enceinte.
Plus tard en 2004, la chaîne de télévision nord-américaine CBS a montré des images de l’accident où l’on voyait un siège arrière intact ainsi que la partie centrale de la Mercedes avec Diana sans blessures externes, allongée sur le sol de la partie arrière du véhicule, son dos sur le siège du passager de droite – la porte arrière droite de la voiture étant complètement ouverte. Ces images firent sensation au Royaume-Uni et incitèrent Mohammed Al-Fayed à entamer un autre procès.
Rumeurs et complot mis à part, il faut noter que Diana, Dodi et Paul n’avaient pas de ceintures attachées à la différence de Rees-Jones, l’unique survivant. De plus, le tunnel du pont de l’Alma est connu comme étant un point noir, où les voitures peuvent rouler vite sans visibilité suffisante devant elles. Des piliers en béton sur le terre-plein central sont propices aux collisions.
Dans le monde entier, des millions de personnes assistèrent à la cérémonie à la télévision. Les funérailles à l’abbaye de Westminster, le 6 septembre ont rassemblé environ 3 millions de personnes à Londres. Plus d’un million de bouquets ont été déposés à son domicile londonien à Kensington Palace. On demanda au public de ne plus apporter de fleurs au domaine familial d’Althorp car le nombre de gens et de fleurs sur les routes surchargées mettait en danger la sécurité publique.
La réaction de la famille royale à la mort de Diana causa un tollé sans précédent. Le respect pointilleux du protocole de la Maison de Windsor a été interprété par le public comme une absence de sensibilité. Le refus de Buckingham Palace de mettre en berne l’Union Jack provoqua des manchettes acerbes dans les journaux : «Où est notre reine ? Où est notre drapeau ?» demandait le Sun. La reine, qui était revenue de Balmoral à Londres, accepta une allocution à la télévision. A la demande expresse de Downing Street, ce qui devait être un enregistrement devint du direct et le texte fut revu par Alastair Campbell pour être «plus chaleureux».
Le public présent aux funérailles jeta des fleurs au passage de la procession tout au long de son parcours. À l’extérieur de l’abbaye de Westminster, la foule acclamait les nombreuses célébrités qui se trouvaient à l’intérieur : le chanteur Sir Elton John (qui a interprété une version de sa chanson Candle in the Wind, réécrite à cette occasion), Tom Cruise et Nicole Kidman, le metteur en scène Steven Spielberg, l’homme d’affaires britannique Richard Branson, la reine Noor de Jordanie, Mesdames Hillary Clinton et Bernadette Chirac (respectivement Premières Dames des Etats-Unis et de France). La cérémonie religieuse a été retransmise en direct à la télévision. Des haut-parleurs avaient été placés à l’extérieur pour que la foule puisse entendre le déroulement de l’office. Les invités applaudirent les paroles du frère de Diana, Lord Spencer, qui attaqua vertement la presse et critiqua indirectement la famille royale pour son comportement vis-à-vis de sa sœur.
Diana, princesse de Galles est inhumée à Althorp dans le Northamptonshire sur une île au milieu d’un lac nommé «l’ovale rond» (the Round Oval). Les visiteurs peuvent voir une exposition qui lui est consacrée et faire le tour du lac.
Durant la quinzaine de jours qui a suivi son enterrement, le taux de suicides en Angleterre et dans le Pays de Galles augmenta de 17% par rapport à la moyenne de cette période au cours des quatre dernières années. Les scientifiques pensent que cela est dû à l’effet d’identification. L’augmentation la plus importante de suicides concerne une population très semblable à Diana : le taux de suicides des femmes âgées de 25 à 44 ans augmenta de près de 45%.
Au cours des années qui ont suivi sa mort, l’intérêt porté à la vie de Diana resta élevé. De très nombreux fabricants de pièces de collection continuèrent à produire des objets autour de Diana. Certains ont même suggéré de la canoniser, ce qui provoqua un certain nombre de controverses.
Le public a élu la Flamme de la Liberté, à Paris, pour rendre un hommage provisoire à Diana. Ce monument, commémorant le don de la statue de la Liberté de la France aux États-Unis, se trouve près du tunnel de l’Alma. Les messages de condoléances ont été enlevés et son usage en tant que mémorial de Diana a cessé, même s’il est toujours visité et si des messages sont encore laissés à sa mémoire. Le mur en béton, au coin du tunnel, est toujours utilisé comme un mémorial de fortune où les gens écrivent quelques mots pour Diana.
Le 6 juillet 2004, fut inaugurée une fontaine à la mémoire de la princesse Diana à Hyde Park à Londres.
Diana est arrivée troisième des personnalités britanniques au cours d’un vote sous l’égide de la BBC en 2002.
En 2003, l’éditeur Marvel Comics a annoncé la publication de cinq tomes ayant pour titre Di Another Day (en référence au film de James Bond, Die Another Day) où Diana, princesse de Galles , est représentée sous les traits d’un mutant aux super-pouvoirs. Après un grand nombre de protestations, l’idée fut rapidement abandonnée. La société Heliograph Incorporated, elle, a produit un jeu de rôle futuriste sur Diana. Après la mort de Diana, l’acteur Kevin Costner a prétendu qu’il avait négocié la participation de la princesse divorcée à la suite du film «The Bodyguard» qui réunissait Costner et Whitney Houston. Buckingham Palace a catégoriquement démenti.
En 2006, Stephen Frears a consacré son film, The Queen aux réactions de la Reine Elisabeth II et du premier ministre, Tony Blair après la mort tragique de Lady Diana.
Le 6 juin 2007, peu de temps avant la 10ème anniversaire de la mort de Diana, la chaîne télévisée britannique Channel 4 a diffusé un documentaire qui était supposé montrer des clichés inédits de Lady Di immédiatement après l'accident sous le pont de l'Alma. Un porte-parole des princes William et Harry s'est refusé à commenter le documentaire de Channel 4, se contentant de déclarer: "Le souvenir de Diana devrait rester intact. Ce genre de choses est tout à fait déplaisant pour sa famille et ses amis". En effet, encore une fois, aucune image de Lady Di après l'accident n’a été montrée. Le 1er juillet 2007, un concert organisé par les princes William et Henry attira plus de 63.000 personnes au stade Wembley de Londres. Plusieurs célébrités y chantèrent notamment Elton John, Rod Stewart, les National England Ballet, le groupe Duran Duran ainsi que la chanteuse canadienne Nelly Furtado. Les deux princes avait organisé ce concert pour célébrer le 46° anniversaire de Lady Diana. Elle aurait eu 46 ans le 1er juillet.

Libé
Jeudi 9 Août 2012

Lu 463 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs