Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La grand-tante des mollusques identifiée grâce à son empreinte dentaire




La grand-tante des mollusques identifiée grâce à son empreinte dentaire
Comme dans les meilleures séries policières, c’est l’empreinte dentaire de petits invertébrés fossiles broutant les fonds marins voici 500 millions d’années, qui a permis de retrouver leur famille éloignée: escargots, coquillages, calmars et autres mollusques modernes.
Pendant des décennies, les scientifiques se sont perdus en conjectures sur la place des Wiwaxia et Odontogriphus, des fossiles datant du Cambrien moyen, dans l’arbre de l’évolution des espèces: mollusques primitifs, cousins des vers de terre ou espèce complètement éteinte. Grâce à une analyse poussée de leur étrange appareil dentaire au microscope électronique, un chercheur de l’Université de Toronto (Canada), Martin Smith, pense avoir enfin résolu l’énigme.
“Leur cavité buccale est ce qui se rapproche le plus de la radula, l’espèce de tapis roulant que l’on retrouve aujourd’hui chez presque tous les mollusques et qui leur sert à se nourrir”, explique à l’AFP le biologiste qui publie ses travaux dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B.
“Ma nouvelle réinterprétation de leurs  dents montre qu’il s’agit de mollusques primitifs”, assure-t-il.
Les mollusques - pieuvres, moules, huîtres, gastéropodes en tous genres, etc. - englobent des dizaines de milliers d’espèces, ce qui en fait le deuxième embranchement animal par le nombre. On sait pourtant très peu de choses sur les débuts de leur évolution.
Odontogriphus (“énigme dentue” en grec) était une sorte de ver aplati qui pouvait atteindre 15 cm de long, tandis que Wiwaxia, entre 1 mm et 5 cm de long, était recouverte d’épines et de plaques dures.
Ces fossiles proviennent des schistes de Burgess, dans les montagnes Rocheuses canadiennes, qui s’y sont déposés au cours du Cambrien moyen voici environ 505 millions d’années.
Pour étudier ces restes, Martin Smith a utilisé un microscope électronique qui offre une résolution environ mille fois supérieure à celle d’un microscope classique et lui a donc permis de “distinguer bien plus de détails” dans la cavité buccale que ses prédécesseurs.
Les évolutions technologiques récentes permettent désormais d’étudier des gros fossiles au microscope électronique sans les endommager, ce qui n’était pas le cas pendant très longtemps.
Le biologiste canadien a conclu de ses observations que Wiwaxia et Odontogriphus avaient entre deux et trois rangées de dents de taille similaire, entre 17 et 33, avec des dents plus petites sur les bords.
Ces dents fonctionnaient probablement de la même manière que chez les mollusques modernes, en faisant des mouvements de va-et-vient autour d’une espèce de langue.
“Je ne vois pas comment on peut continuer à douter qu’il s’agit de mollusques”, tranche le chercheur.
Reste à déterminer si ces fossiles sont bien les ancêtres directs de nos mollusques actuels ou une sorte de “grand-tante” restée vieille fille.
Au Cambrien, il existait vraisemblablement un grand nombre d’espèces similaires vivant aux côtés de Wiwaxia et d’Odontogriphus mais, étant donné que les espèces distinctes ne peuvent se reproduire entre elles, une seule a pu constituer la souche de nos escargots et limaces.
Odontogriphus et Wiwaxia étaient peut-être bien ces ancêtres des mollusques, “mais il est plus probable qu’il s’agissait de membres de la famille proche”, “une grand-tante” de la lignée “ayant abouti à tous les mollusques”, juge Martin Smith.

AFP
Mardi 28 Août 2012

Lu 174 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs