Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ex-Première dame française dévoile ses “années enchantées” avec Hollande




L’ex-Première dame française dévoile ses “années enchantées” avec Hollande
L’ex-Première dame française Valérie Trierweiler  raconte ses «années enchantées» puis la manière dont elle a vécu, «à terre», la  fin de sa relation avec François Hollande, dans un livre publié jeudi et dont  un hebdomadaire a révélé quelques extraits mercredi.
Dans «Merci pour ce moment», la journaliste, officiellement séparée du président français depuis janvier, raconte notamment comment elle a appris l’existence d’une liaison entre le chef de l’Etat et l’actrice Julie Gayet.

«L’information Julie Gayet est le premier titre des matinales. (...) Je craque, je ne peux pas entendre ça, je me précipite dans la salle de bains. Je saisis le petit sac en plastique qui contient des somnifères (...) François m’a  suivie (sic).
Il tente de m’arracher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac qui se déchire. Des pilules s’éparpillent sur le lit et le sol. Je parviens à en récupérer. J’avale ce que je peux. Je veux dormir. Je ne veux  pas vivre les heures qui vont arriver. Je sens la bourrasque qui va s’abattre sur moi et je n’ai pas la force d’y résister. Je veux fuir. Je perds connaissance», écrit Mme Trierweiler, selon un extrait publié par  l’hebdomadaire français Paris Match.
Trois autres courts extraits sont publiés par le magazine, par ailleurs employeur de la journaliste : un relatant les premières réactions de François Hollande lorsque le futur chef de l’Etat a appris, en 2011, l’arrestation à New  York de son rival socialiste, l’ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn, un autre sur la jalousie de Michèle Obama («Je me réjouis de ne pas être la seule jalouse», écrit Mme Trierweiler) alors que le président  américain se photographiait avec la Première ministre danoise lors des obsèques de Nelson Mandela, et un dernier relatant une irruption de Ségolène Royal, l’ex-femme du chef de l’Etat, lors d’un tête-à-tête au restaurant.

«Question secrets d’Etat, il (François Hollande) peut dormir sur ses deux oreilles. Valérie parle d’amour, de déchirures et de passions», résume la journaliste Catherine Schwaab dans les colonnes de Paris Match.
François Hollande avait annoncé le 25 janvier la «fin de sa vie commune» avec Valérie Trierweiler.
 

AFP
Vendredi 5 Septembre 2014

Lu 444 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs