Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gare aux coups de soleil !




Tous les besogneux vous le diront, au premier jour de la semaine administrative, le burn-out ou plus communément le surmenage professionnel nous prend à la gorge dès l’alarme du réveil déclenchée et ce, rien qu’à l’idée de se mettre à disposition de Sieur boulot. N’en déplaise à certains, que l’on se lève du pied gauche ou droit, peu importe, notre activité humaine, qu’elle soit manuelle, intellectuelle, scientifique, créatrice, scolaire ou assignée à une quelconque production, elle est généralement génératrice de stress.
Mais le travail, c’est connu, est propre à l’être humain et ce, même si d’aucuns auraient volontiers préféré le repos. D’autant plus qu’en ce mois de Ramadan arrivé bien à propos fin de printemps, début d’été, la pénibilité du jeune n’en est que plus évidente, en cette période particulière de l’année, aléa d’une canicule toute attentionnée aidant.  
Consolons-nous ! Tout a une fin et le mois sacré, en attendant de revenir l’année prochaine, ne fait pas exception à la règle. Et puis source inépuisable de consolations à hauteur de notre ferveur et efforts lors de ces journées de jeûne, de piété, de partage, de recueillement, d’introspection, de prières, et de contraintes, les beaux jours, dès l’Aïd El Fitr consommé, seront là sans pratiquement d’intervalle, histoire de gratifier de couleurs nos faces de carême.
Vous avez bien suivi le regard, il s’agit bel et bien de la saison estivale qui viendra de suite lui emboîter le pas et heureux … comme le juilletiste ou l’aoûtien qui feront un long voyage. Mais alors que l’été s’en vient à grands pas, drainant avec lui ses heures de loisirs, de plaisirs, déplaisirs et autres inconvénients et dangers spécifiques, il faudra que l’on s’attende avec la valse des vacanciers à une autre période de ralenti dans les affaires courantes pour, avec le mois de Ramadan, compléter un trimestre entier d’alanguissement administratif. Mais là est un autre chapitre.
Enfin, histoire de ne pas trop noircir le tableau et de vous faire amplement profiter de vos congés d’été, il est demandé de ne pas trop braver les conditions estivales sévères qui sévissent de plus en plus sérieusement sur notre pays. Et avec leur température flirtant avec la limite et leur indice UV aux risques élevés pour notre épiderme, les crèmes de protection solaire, l’hydratation, le ventilateur ou pour les plus chanceux l’air-com, les casquettes et chapeaux etc. sont vivement conseillés.
Bonnes vacances !  

Mohamed Jaouad Kanabi
Jeudi 15 Juin 2017

Lu 916 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs