Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des habitants du Moyen Atlas marchent sur la capitale : Colère et revendications sous haute surveillance




Des habitants du Moyen Atlas marchent sur la capitale : Colère et revendications sous haute surveillance
Ils en ont ras-le-bol. Ils en ont assez d’être marginalisés, oubliés  et dépouillés des richesses de leurs régions et de vivre de la charité. Les habitants de la haute Moulouya située dans les provinces de Khénifra et de Midelt ont décidé d’exprimer leur colère et leurs revendications à travers une marche sur la capitale via Khénifra, chef lieu de la région. Sous haute surveillance et par un froid glacial, femmes, enfants et hommes ont entamé la marche de la dignité sur la capitale pour interpeller le gouvernement sur leur situation qui se détériore d’année en année face au mutisme des responsables et des promesses jamais tenues.
Lundi au soir, la marche a fait halte dans le bourg de Sidi Yahya Oussaid pour poursuivre mardi vers la ville de Khénifra. Les autorités locales dont le seul souci reste sécuritaire, ont promis monts et merveilles aux marcheurs pour stopper la marche. Ainsi, après des négociations qui ont duré jusqu’à une heure tardive de la nuit de lundi à mardi, il a été convenu de «répondre»   favorablement à toutes les revendications de la population de la région.
Un dialogue réussi à 100%, verbalement s’entend. Les représentants des tribus concernées ont insisté pour officialiser sur le papier tout ce qui a été convenu la veille. Ainsi, il a été prévu qu’une réunion se tiendra entre les autorités de la province de Khénifra et ceux de Midelt avec les protestataires, le but étant d’arrêter un agenda et des échéances pour régler certains problèmes dont souffrent sérieusement les habitants.
Un délai de 20 jours a été fixé pour entamer la résolution de la revendication principale des marcheurs, à savoir l’appartenance à la même commune rurale au lieu de cinq actuellement. Une aberration du découpage administratif dont le souci est électoral avant tout. Comment concevoir que des habitants de douars voisins appartiennent à cinq communes rurales différentes et à deux provinces distinctes?
Par ailleurs, les autorités locales des deux provinces en question ont promis de répondre aux autres revendications dans les brefs délais. Entre autres, elles se sont engagées à consolider les infrastructures du réseau routier à travers la construction de nouvelles routes rurales ou l’entretien de pistes facilitant l’accès aux différents douars et villages de la région.
A signaler que la région n’a que trop peu bénéficié du programme national des routes rurales. Les habitants réclament aussi des infrastructures de base qui font atrocement défaut tels que les services sanitaires, les établissements scolaires, l’eau potable pour ne citer que ces besoins indispensables.
Et dire que Benkirane a ressassé lors de son one man show son optimisme politicien qui ne trompe plus personne. On ne le répétera jamais assez, les zones montagneuses disposent de nombreuses richesses mais elles nécessitent une stratégie globale intégrée de développement et non des promesses sans lendemain auxquelles les habitants ne croient plus.

Kamal Mountassir
Mercredi 30 Janvier 2013

Lu 984 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs