Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Exposition
 
Le personnage adulé des petites filles du monde entier, Hello Kitty, son univers rose bonbon aux mille déclinaisons marketing et aux milliards de dollars de recettes, sont les stars d'une exposition à Los Angeles.
"Hello! Exploring the Supercute World of Hello Kitty" (Bonjour! Exploration du monde super mignon de Hello Kitty) est la première rétrospective aux Etats-Unis consacrée à ce personnage aux allures de petite chatte coiffée d'un noeud.
L'exposition, qui s'est ouverte ce week-end au Japanese American National Museum de Los Angeles, explore "l'histoire colorée de Hello Kitty et son influence sur la culture pop", indique le musée dans un communiqué.
Elle met en scène toute une série de produits dérivés les plus éclectiques, de la gomme au grille-pain en passant par le rideau de douche et la robe haute-couture, issus des archives de la firme nippone Sanrio, créatrice de cet  empire du mignon.
 
Film d'horreur
 
Le film d'horreur Annabelle a été déprogrammé dans plusieurs salles du sud de la France, notamment à Marseille, mais aussi dans l'Est, car il aurait provoqué des débordements pendant la projection.
 A Marseille, la projection du film d'horreur Annabelle suscite des émois dans les salles. A tel point que la direction du cinéma « Les 3 Palmes » a décidé de le déprogrammer "pour des raisons de sécurité".
Le cinéma évoque "des raisons de sécurité", mais selon « Metronews », la projection du film les jours précédents "aurait été émaillée de plusieurs incidents", comme des bagarres au milieu de la séance.
Dans une tribune publiée sur le site du Nouvel Observateur, le directeur du cinéma marseillais, Didier Tarizzo, explique que si le film "marche très bien (...) samedi des événements ont totalement échappé à notre contrôle". "Certains jetaient du pop corn, discutaient dans la salle, chantaient, faisaient part de leurs impressions à voix haute", explique le directeur de la salle. S'il ne veut pas "stigmatiser tous les jeunes" certains "n'ont vraisemblablement aucune notion de civisme élémentaire" déplore celui qui reconnaît ne pas savoir "comment gérer quatre salles d'excités en même temps". 
A Strasbourg, l'exploitant d'un UGC a aussi décidé "de ne plus proposer Annabelle, évoquant des bagarres dans la salle" rapporte un journaliste ciné sur Twitter. 
Le film, succès surprise au box-office, raconte l'histoire d'une poupée tueuse, possédée par des esprits maléfiques. En 2012, des projections de Paranormal Activity 4 avaient déjà suscité des bagarres dans plusieurs salles, au point qu'un autre film d'horreur, Sinister, soit déprogrammé.

Mercredi 15 Octobre 2014

Lu 32 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs