Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Vernissage
 
Le vernissage des derniers travaux de Houda Terjuman “Traversés par les questions d’exil, de racines et d’identité” s’est déroulé, mercredi dernier à la Galerie Fan Dok de Rabat, sous le signe “Etre née quelque part”.
 “La galerie Fan Dok accueille actuellement les derniers travaux de Houda Terjuman qui effectivement nous font part de tout cet univers qu’elle a créé au fur et à mesure qu’elle s’est penchée sur sa vie personnelle”, indique dans un communiqué  la directrice de la galerie, Hakima Lebbar.
“Quelques petites tables et tiroirs sont là, comme faisant partie du souvenir et de l’anecdote. Arbres migrateurs, maisons voyageuses, pergolas délicieuses, les sculptures de Houda Terjuman flottent dans l’espace et semblent reprendre en cœur les paroles que je vais vous proposer ainsi en paraphrasant les paroles de Maxime le Forestier”, un chanteur français,  ajoute-t-on de même source.  
Suisso-syrienne, Houda Terjuman est née en 1970 à Tanger. Artiste autodidacte, elle a fait des études supérieures de business à Lausanne et a tenu à étudier le dessin toujours à Lausanne. Depuis le début des années 2000, elle a décidé de se consacrer entièrement à son travail artistique et elle est rapidement passée de la peinture à la sculpture, rappelle-t-on.
 
Récital
 
Un récital de musique de chambre française du XIXème et XXème siècles sera donné, le 17 juin à la Villa des arts de Rabat. 
“A travers des pièces de musique de chambre, des airs chantés et des  lectures de poèmes, un voyage dans l’ambiance des salons de musique français de la fin du XIXème et du début du XXème siècle sera proposé lors de ce récital”, indique-t-on dans un communiqué de la Fondation ONA.
 “Cette époque, marquée par l’exposition universelle de 1889, voit l’émergence d’une pensée musicale nouvelle, intimiste, sensuelle et teintée tour à tour de couleurs orientalistes et impressionnistes”, a-t-on ajouté de  même source.
 Cette période, qui sera “représentée par des compositeurs tels Delibes,  Fauré, Debussy, Ravel, Saint-Saëns, Satie, Poulenc... marquera toute la  création musicale du XXème siècle”, rappelle cette source.  

Vendredi 13 Juin 2014

Lu 113 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs