Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelaziz Idrissi : Le Musée Mohammed VI vient accompagner les mutations que connaît l'art contemporain




Abdelaziz Idrissi  : Le Musée Mohammed VI vient accompagner les mutations  que connaît l'art contemporain
Le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain, qui sera inauguré dans les prochaines semaines, vient accompagner les mutations que connaît l'art contemporain, a indiqué le directeur de cette institution  culturelle, Abdelaziz Idrissi. Ce projet inaugure une nouvelle ère dans l'histoire des musées du pays répondant ainsi aux ambitions des acteurs culturels nationaux, a affirmé M. Idrissi dans une déclaration à la MAP, rappelant que l'ouverture de ce monument intervient un siècle après la création des premiers musées dans le Royaume.  Selon M. Idrissi, l'histoire des musées au Maroc est passée par deux étapes, dont la première a été marquée par la réalisation de musées sous le protectorat  en vue de mettre en valeur les éléments ethnographiques de l'entité marocaine. La deuxième étape a commencé avec les grandes découvertes archéologiques à  Volubilis et dans le nord du Maroc avec notamment la création des musées  d'archéologie à Tétouan et Rabat, a-t-il ajouté. 
Alors que le musées ont revêtu un caractère civilisationnel et identitaire  lors de ces deux étapes, le musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain  compte parmi les musées de nouvelle génération et transcende les interrogations  cognitives pour aborder la position du Maroc dans la géographie artistique  contemporaine, en tant que pays au carrefour des civilisations européenne,  africaine, arabe, islamique et amazighe, a-t-il expliqué, notant que ce musée  reflète l'image artistique d'un pays qui a une longue histoire et ouvert sur  l'autre. 
Le musée n'est plus un luxe aujourd'hui mais une exigence sociétale au vu des  mutations accélérées que connaît la scène artistique et l'émergence d'artistes  qui ont accumulé une grande expérience, a encore dit M. Idrissi, ajoutant que  ce nouvel édifice répond aux standards internationaux tout en préservant les  spécificités de la culture locale. 
L'existence au coeur de Rabat d'un édifice, à l'instar des musées dans les  grandes capitales du monde, s'inscrit en droite ligne du nouveau statut de la  capitale du Royaume, classée en 2012 sur la liste du patrimoine mondial de  l'Unesco, a-t-il estimé. 
Evoquant la durée de réalisation du projet, M. Idrissi a attribué le retard  pris depuis la pose de la première pierre en 2006 aux changements qu'a connus  le ministère de la Culture bien que les délais soient acceptables au vu des  expériences internationales, rappelant, en guise de comparaison, que la  construction d'un musée à Marseille a duré plus de 15 ans. Il a aussi affirmé que la création de la Fondation nationale des musées a donné  un coup d'accélérateur à la réalisation du projet de même qu'elle a constitué  un saut qualitatif dans ce domaine au Maroc. 

MAP
Mercredi 8 Octobre 2014

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs