Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines




Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines
Le Parquet près le tribunal de première instance de Marrakech a annoncé avoir reçu, par le biais des numéros de téléphone mis à la disposition des citoyens, un total de 30 appels téléphoniques, en deux semaines, portant sur des affaires de violence à l'égard des femmes.
Cette annonce a été faite lors de la première réunion périodique 2020 de la commission locale pour la prise en charge des femmes et des enfants victimes de violence, tenue par visioconférence, sous la présidence du procureur du Roi près cette juridiction, Khalid Rguig.
A cette occasion, il a indiqué qu'une trentaine d'appels relatifs à des affaires de violence contre les femmes ont été reçus en deux semaines via les numéros de téléphone mis à la disposition des citoyens pour le dépôt des plaintes de femmes et d'enfants victimes de violence.
Il s'agit de deux numéros de téléphone mobile de femmes substituts du procureur du Roi, relevant de la cellule de lutte contre la violence faite aux femmes et aux enfants (0652987176/0660872712) ainsi que du numéro de fax (0524387106), a-t-il noté.
Rappelant la création d'une plateforme numérique pour interagir positivement avec les plaintes des femmes et des enfants victimes de violence, via le lien électronique (www.tpimarrakech.ma/cpcfev.huml), Khalid Rguig a salué le travail quotidien et inlassable des substituts du procureur lors des permanences pour le traitement de l'ensemble des affaires des justiciables, des usagers et la réception de dizaines de plaintes soit par fax ou par e-mail.
Il a également rendu hommage à tous les juges et cadres du secrétariat de greffe du Royaume en poste dans tous les tribunaux au service de la patrie et pour la réalisation de la justice et de la sécurité judiciaire, ainsi qu'à tous ceux et celles qui veillent à la réussite de la mise en œuvre des mesures de confinement.
Il a, en outre, affirmé que la Présidence du Ministère public compte sur le degré de prise de conscience des citoyens, tout en appelant au respect des mesures décrétées par les pouvoirs publics, afin que le Royaume puisse surmonter cette épreuve et préserver la sécurité sanitaire des personnes.
La commission locale pour la prise en charge des femmes et enfants victimes de violence a tenu sa 1ère réunion périodique à distance avec la participation des départements gouvernementaux et des associations de la société civile actives au niveau du territoire relevant du ressort dudit tribunal, sous le thème "Quel rôle pour la cellule de lutte contre la violence à l'égard de la femme et de l'enfant durant la période de confinement ?".
Cette réunion a été l'occasion d'aborder le phénomène de la violence pendant cette période, le rôle de la plateforme numérique dans la garantie d'une efficacité judiciaire pour le traitement des affaires de violence contre les femmes et les enfants, ainsi que d'examiner les différentes problématiques liées à la violence faite à la femme durant cette crise sanitaire. 

Jeudi 28 Mai 2020

Lu 881 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif