Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une opportunité d’améliorer l’employabilité des jeunes et de développer leur esprit entrepreneurial autour du digital

La 13ème édition du Forum ESITH-Entreprises aura pour point d’orgue une compétition entrepreneuriale marathon de 54 heures




S’adapter à une économie mondiale conquise par le digital. C’est l’ambition affichée par l’Ecole supérieure des industries du textile et de l’habillement (ESITH), en organisant le Forum ESITH-entreprises. Creuset de chefs d’entreprise  et décideurs marocains friands de nouvelles compétences et d’idées à forte valeur ajoutée, le Forum tentera d’initier les participants au thème «Entreprendre à l’ère du digital». Mais pas que. Car cette 13ème édition, qui se déroulera les 14 et 15 mars, aura pour point d’orgue, la «Start Your Business». Une compétition entrepreneuriale marathon de 54 heures. 
Que vous soyez étudiants de l’ESITH ou d’autres écoles, tous domaines d’études confondus, ou encore entrepreneurs en herbe et que vous projetez de créer une start-up, la «Start Your Business» est faite pour vous. Elle mettra à rude épreuve votre capacité à travailler en équipe. Créer un esprit de groupe. Résister à la fatigue aussi. L’objectif : se mettre d’accord sur une idée de projet. La développer. Et enfin présenter un prototype démonstratif au bout du décompte des 54 heures.
En fait, il ne s’agit pas uniquement d’une simple compétition. C’est aussi une expérience enrichissante qui s’inscrit dans le cadre d’un programme d’éducation et de sensibilisation à l’entrepreneuriat, destiné aux universités et écoles d’ingénieurs ou de management, entre autres. Programme par lequel le comité du Forum ESITH-entreprise aspire, d’une part, à former les participants sur le Business Model, c’est-à-dire, l'origine de la valeur ajoutée d'une entreprise et de son partage entre les différentes parties prenantes. Et d’autre  part, à les initier au concept du Lean Startup, qui est une démarche spécifique du démarrage d'une activité économique et du lancement d'un produit.  
Née d’une collaboration entre les pouvoirs publics et l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH), au début de l’année 1996, l’ESITH véhicule ainsi à travers le forum, son savoir-faire ainsi que son expertise pour façonner des compétences. Ce n’est donc pas un hasard si le thème de cette édition cadre avec l’ère du temps. En effet, il est difficile de vous cacher qu’ici comme ailleurs, le numérique et le digital se sont imposés de manière spectaculaire. Dans tous les domaines. Evidemment, l’économie n’y échappe pas. En réalité, c’est une véritable révolution. Le digital a profondément transformé, en un éclair de temps, le fonctionnement de la grande majorité des entreprises. Ces dernières se trouvent aujourd’hui bouleversées dans leur organisation par la transformation digitale. Chaque pan de l’entreprise a été touché par cet outil aux allures de baguette magique. Forcément, elles ont dû s’adapter à ces évolutions, sans opposer une quelconque résistance. Et pour cause, la digitalisation offre des avantages non négligeables à plus d’un niveau (administration, prospection, gestion des stocks, …). 
A la lumière de ces éléments, il paraît donc évident que de par leur maîtrise des outils numériques, les jeunes étudiants d’aujourd’hui sont les plus à même d’être des porte-étendards de la révolution entrepreneuriale digitale au Maroc. C’est une opportunité qui leur est offerte consistant à améliorer leur employabilité, et surtout, développer un esprit entrepreneurial. Autant d’atouts indispensables en vue d’un avenir professionnel, brillant et réussi. 
 

Chady Chaabi
Lundi 4 Février 2019

Lu 2217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.