Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une cellule de Daech démantelée au Maroc et en Espagne




Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a annoncé le démantèlement mercredi d'une cellule jihadiste soutenant le groupe Etat islamique (EI) et l'arrestation de ses quatre membres, au cours d'une opération conjointe menée au Maroc et en Espagne.
Trois membres de la cellule ont été arrêtés dans la région de Nador "en coordination avec la police nationale espagnole", tandis que le chef du groupe a été "arrêté simultanément dans la banlieue de Madrid", selon un communiqué relayé par l’AFP.
Les suspects, âgés de 24 et 39 ans, avaient "adhéré à des campagnes de propagande faisant l'apologie" de l'Etat islamique (EI) et organisaient des réunions pour "planifier des opérations terroristes en réponse aux appels répétitifs des leaders de Daech ciblant divers pays du monde", a ajouté le BCIJ.
L'opération a permis de saisir des "équipements électroniques, téléphones portables, cagoules, livres et manuscrits à caractère extrémiste", selon la même source.
Longtemps épargné par les violences liées aux groupes jihadistes, le Maroc a été le théâtre l'an dernier d'une attaque contre deux touristes scandinaves, décapitées au nom de l'EI dans les montages du Haut-Atlas (sud). Les auteurs ont été condamnés à la peine de mort, non appliquée au Maroc depuis
1993.
Les autorités marocaines mettent souvent en avant les moyens importants déployés pour la lutte antiterroriste et les efforts de coordination avec leurs différents partenaires en Europe, notamment avec le voisin espagnol.
Selon le site espagnol El Confidential, les dernières opérations conjointes menées dans les deux pays ont eu lieu en mai dernier, lorsqu'une cellule composée de cinq terroristes a été démantelée et en Septembre 2017, lorsqu'une autre cellule composée de six djihadistes est tombée.
La même source a souligné que l’Espagne et le Maroc ont toujours insisté sur le caractère exemplaire de la coopération en matière de sécurité dans le monde, avec le démantèlement synchronisé des réseaux terroristes et l’échange continu de données et d’informations entre les services de sécurité des deux pays.

Libé
Jeudi 5 Décembre 2019

Lu 864 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.