Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un plan national de lutte contre la mendicité des enfants bientôt dévoilé




Un plan d'action national pour la lutte contre l'exploitation des enfants à des fins de mendicité sera dévoilé prochainement, a annoncé mardi à Rabat la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Egalité et de la Famille, Jamila El Moussali. Le ministère se penche sur l'élaboration de ce plan de concert avec les divers partenaires dans l'optique d'une meilleure protection des enfants contre l'exploitation, a expliqué la ministre en réponse à une question orale sur "le phénomène des enfants de la rue", présentée par le groupe de l'UMT à la Chambre des conseillers.
Mme Moussali a, sous le même angle, souligné qu'un plan intégré pour l'enfance sera mis en œuvre dans nombre de provinces selon une approche fondée à la fois sur la dimension territoriale et la convergence des actions des divers intervenants. Cinq villes ont été ainsi choisies pour le lancement du programme, a-t-elle ajouté, tout en affirmant que l'exécutif accorde une attention toute particulière à la question de l'enfance.
La problématique des enfants de la rue, a-t-elle résumé, est une affaire sociétale par excellence qui requiert la vigilance de toutes les parties, mais aussi l'adoption de programmes soucieux de la protection de la famille, considérée comme le premier milieu de vie de l'enfant.
La convergence des interventions pour la mise en place de programmes intégrés en vue de lutter contre le fléau de l’exploitation des enfants par la mendicité a été au centre d’une réunion élargie tenue récemment à Rabat, rappelle-t-on.
Lors de cette réunion, présidée par Mme Moussali et le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui, les intervenants ont souligné l’urgence d’agir pour lutter contre le fléau des mendiants accompagnés d’enfants.
Ils ont également exprimé la ferme volonté et la disposition à mettre en oeuvre les différentes mesures à prendre.

 

Divers

Circulation

Un total de 9 personnes ont trouvé la mort et 1.711 autres ont été blessées, dont 71 grièvement, dans 1.287 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 11 au 17 novembre, a indiqué mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Ces accidents sont dus à l'inadvertance des conducteurs, au non-respect de la priorité, à l'inadvertance des piétons, à l'excès de vitesse, au non-respect de la distance de sécurité, au changement de direction sans usage de signal, à la perte de contrôle, au changement de direction non-autorisé, au non-respect du stop, au non-respect des feux de signalisation, à la circulation en sens interdit, à la conduite en état d'ébriété, à la circulation sur la voie de gauche et au dépassement défectueux, a précisé la DGSN dans un communiqué.
Concernant les opérations de contrôle et la répression des infractions, les services de sûreté ont enregistré 39.757 contraventions et rédigé 10.899 procès-verbaux qui ont été soumis au parquet général, alors que 28.858 amendes transactionnelles ont été recouvrées, selon la même source. Les sommes perçues ont atteint 5.712.725 dirhams, a indiqué la DGSN, faisant état de la mise en fourrière municipale de 4.342 véhicules, du retrait de 6.295 documents et du retrait de la circulation de 262 véhicules.

Arrestation

Le service préfectoral de la police judiciaire de Meknès a procédé, mardi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l'arrestation de deux individus, âgés de 42 et 36 ans, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s'activant dans le trafic de drogue et de psychotropes.
Cette opération sécuritaire a été menée en coordination avec les éléments de la Gendarmerie Royale, dans un dépôt de denrées alimentaires sis à la commune rurale de Boufekrane, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), dans un communiqué, ajoutant que les perquisitions effectuées ont permis la saisie d'une tonne et 625 kg de chira, une voiture utilitaire, ainsi qu'une somme d'argent.
Les suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour arrêter le reste des suspects impliqués dans ce réseau criminel et déterminer ses éventuelles ramifications nationales ou internationales.
La saisie de ces quantités de chira intervient dans le cadre des efforts intenses menés par les services de sécurité pour lutter contre le crime sous toutes ses formes, y compris le trafic de drogue et de psychotropes, conclut le communiqué.

 

Libé
Jeudi 21 Novembre 2019

Lu 1329 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com