Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un lycée collégial, fruit d’un partenariat avec la JICA, inauguré à Marrakech




Le lycée collégial Saâdiyine, fruit d’un partenariat avec l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), a été inauguré jeudi, à la commune rurale Saâda (15 km de Marrakech), en présence de l’ambassadeur du Japon au Maroc, Tsuneo Kurokawa et du représentant-résident de la JICA au Maroc, Tojima Hitoshi.
S’étalant sur 5.200 m2 construits et équipés, cet établissement scolaire a nécessité un investissement de plus de 13,3 MDH.
Il comporte 5 classes d’enseignement général, 2 classes pour l’enseignement des matières scientifiques, 3 salles poly-fonctions, une librairie, des bureaux administratifs et des terrains sportifs.
D’une capacité d’accueil de 360 élèves (le nombre d’inscrits pour l’actuelle année scolaire s’élève à 221, dont 75 filles), ce lycée comprend également un internat réalisé sur 1.500 m2 d’une capacité d’accueil de 80 lits, dont la moitié est pour les filles.
A cette occasion, M. Kurokawa s’est dit fier de la réalisation de cet établissement scolaire de nature à contribuer à l’amélioration du taux de scolarité et à la lutte contre la déperdition scolaire, notamment parmi les filles rurales.
Et de faire savoir que la JICA soutient les politiques de réformes sectorielles engagées par le Maroc dans le domaine éducatif, en vue de lutter contre l’abandon scolaire, se félicitant de l’excellence des relations unissant le Maroc et le Japon dans plusieurs domaines.
Le représentant-résident de la JICA au Maroc a indiqué que cette agence japonaise de coopération internationale a financé la construction de 21 lycées et internats au niveau de 4 régions du Maroc: 5 dans la région Rabat-Salé-Kénitra, 8 dans la région Casablanca-Settat et 8 dans la région Marrakech-Safi, avec un investissement global de l’ordre de 350 MDH.
Il a noté que le programme de soutien au secteur de l’enseignement fondamental au Maroc est fondé sur les projets d’investissement et de coopération technique dans le but d’améliorer la qualité de l’enseignement fondamental et l’accès équitable à l'enseignement entre filles et garçons, notamment en milieu rural.
Le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) Marrakech-Safi, Ahmed Karimi, a exprimé pour sa part, sa fierté suite à la réalisation de cette infrastructure scolaire qui contribuera à améliorer la qualité de l’enseignement et à lutter contre la déperdition scolaire dans cette commune rurale.

Samedi 5 Novembre 2016

Lu 508 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés