Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un étudiant marocain passe ses examens malgré sa paralysie cérébrale !




Ahmed Amin donne l’exemple par l’acte ! Il n’y a pas de personnes handicapées, mais seulement des situations de handicap. A Taza, ce jeune étudiant n’a pas raté l’occasion pour marquer l’histoire de la jeune Faculté polydisciplinaire de Taza, et par là l’université marocaine. La session d’examens d’automne offre ainsi l’opportunité, pour la première fois, à un étudiant atteint de paralysie cérébrale qui l’a privé de parole et de mouvements, de passer ses examens comme les autres camarades, en choisisant le module «Introduction aux études juridiques ».
Il était content et tout sourire et s’adressait aux autres sans gêne aucune. Ahmed Amin débordait d‘enthousiasme et sa volonté d’aller de l’avant le poussait à déployer davantage d’efforts et d’énergie. Bien évidemment, autour de lui, les étudiants lui prodiguaient des encouragements et l’incitaient à accomplir ses devoirs. Bref, l’ambiance était bon enfant ce jeudi 3 janvier 2018, au grand bonheur de sa famille et de ses amis proches, mais aussi de son prof Hicham Radi qui le suit depuis quelques années. Il ne pouvait ainsi cacher sa joie de voir ses efforts couronnés de succès. « C’est un grand jour, un jour historique », avoue-t-il.
L’administration et le département des sciences juridiques avaient conçu un plan adapté aux examens  de telle sorte qu’Ahmed Amin pourrait les passer sans difficilité. Une initiative louable à plus d’un titre. « Nous devons faire en sorte que toutes les personnes en situation de handicap puissent prendre part aux examens dans les meilleures conditions. Notre devoir est de les aider à à saisir la teneur du discours officiel », confie le doyen de la Faculté Dr Hassan Boca. Et d’ajouter :”Toutes les potentialités ont fédéré leurs efforts pour rendre cette situation possible et nous en sommes très fiers”.
Même fierté exprimée par Jilali Nouli, père d’Ahmed Amin, pour qui l’université a franchi un grand pas pour l’intégration des personnes en situation de handicap, notamment ce handicap complexe. Un bel exemple à suivre certainement par les autres établissements scolaires et universitaires !

Mustapha Elouizi
Mardi 8 Janvier 2019

Lu 966 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com