Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Troisième trimestre consécutif de hausse des industries manufacturières hors raffinage de pétrole

Progression de l’indice de production de 3,0% au troisième trimestre




Les derniers chiffres du Haut-commissariat au plan (HCP) annoncent une hausse de l’indice de production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole au titre du troisième trimestre de l’année 2018 par rapport à la même période de 2017.
Il s’agit du troisième trimestre consécutif de hausse de cet indice qui s’est établi à 3,0%, comme lors des premier et deuxième trimestres de l’année en cours.
Le Haut-commissariat attribue cette évolution notamment à la hausse de l’indice de production des «industries chimiques» qui a connu une progression de 9,8%, de celui des  «articles d’habillement et fourrures» qui a enregistré une hausse de 11,9% ainsi qu’au bond de l’«industrie automobile» de 6,9%.
Pour l’organisme public, cette évolution est également due à la hausse de l’indice des «machines et appareils électriques» qui s’est amélioré de  10,9%, de celui des «produits métalliques» qui a progressé de 7,0%,  de celui du «papier et carton» et de celui des « produits de l’édition et d’imprimerie » qui ont connu des hausses respectives de 4,8% et  4,5%.
Dans une note d’information relative à l’indice de la production industrielle, énergétique et minière du troisième trimestre 2018, le HCP note qu’en revanche, l’indice des «industries alimentaires» a enregistré une baisse de 3,0%, celui des «produits en caoutchouc ou en plastique » de 5,9%, celui de «meubles, industrie diverses » de 5,2%, celui des « produits du travail du bois » de 8,2%, celui des «machines et équipements » de 4,8% et celui des «cuirs, articles de voyage et chaussures » de 2,4%.
Pour rappel, l’évolution de ce même indice au deuxième trimestre résultait notamment de la hausse de l’indice de la production des «industries chimiques» de 4,5%, de celui de l’«industrie automobile» (5,4%), de celui des «autres produits minéraux non métalliques » (7,5%), de celui du « papier et carton » (17,8%), de celui des «industries alimentaires» (1,1%), de celui des  «articles d’habillement et fourrures» (1,8%) et de celui des «produits métalliques» (3,7%).
Dans la note relative à cette période, le HCP avait en revanche relevé une baisse de l’indice de la production des « produits en caoutchouc ou en plastique » de 7,9%, de celui des « produits du travail du bois » de 6,2%, de celui des « machines et appareils électriques » de 1,3% et de celui des «machines et équipements » de 0,8%.
L’évolution de cet indice au premier trimestre avait été, quant à elle, attribuée notamment à la hausse de l’indice de la production des «industries chimiques» (6,4%), de celui des «industries alimentaires» (5,7%), de celui de l’«industrie automobile» (14,6%), de celui des  «articles d’habillement et fourrures» (2,9%), de celui des «produits métalliques» (9,8%) et de celui des «autres matériels de transport » (18,7%).  
La note d’alors indiquait également un recul de l’indice de production des «autres produits minéraux non métalliques» de 3,0% avec une diminution de l’indice de production du ciment de 6,9%, de celui des «machines et appareils électriques » de 10,4%, de celui des « produits du travail du bois » de 4,0%, de celui des « produits du travail des métaux» de 1,7% et de celui du « papier et carton » de 5,7%.
Dans sa dernière note, le Haut-commissariat relève, par ailleurs, que l’indice de la production minière a enregistré une hausse de 2,9%, précisant que cette variation résulte de la hausse de l’indice de la production des « produits divers des industries extractives » de 3,0% et de celui des « minerais métalliques » de 1,5%.         
Quant à l’indice de production de l’énergie électrique, le HCP note qu’il a enregistré, de son côté, une hausse de 7,5%.
Au précédent trimestre, on se souvient que l’indice de production minière avait enregistré une baisse de 1,6%, résultant de la diminution de l’indice de production des «produits divers des industries extractives » de 1,8% et de la hausse de celui des « minerais métalliques » de 1,5%. Tandis que celui de la production de l’énergie électrique faisait un bond de 3,0%.

Alain Bouithy
Mardi 18 Décembre 2018

Lu 733 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.