Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tests de dépistage au tribunal de première instance de Casablanca




Le ministère de la justice a décidé d'effectuer un test de dépistage au profit de tous les magistrats et fonctionnaires du tribunal de première instance de Casablanca, la semaine prochaine, en collaboration avec les autorités locales et sanitaires de la ville.
Lors de la visite d’une commission d’inspection générale du ministère de la Justice, jeudi dernier, l’accent a été mis sur l’importante pression que connaît ledit tribunal, notamment au niveau de la section des caisses, ayant enregistré dès la première semaine de reprise près de 1.000 dossiers par jours, a relevé le ministère dans un communiqué.
De même, la commission a fait observer que les ressources humaines du tribunal n’ont pas subi de test de dépistage Covid-19, relevant la forte pression constatée au sein du secrétariat-greffe et de la section d’exécution à l’encontre des compagnies d’assurance.
A cet effet, il a été décidé de doter la section des caisses de ressources humaines supplémentaires, afin de dépasser cette période critique, souligne la même source, ajoutant que le ministère étudie la possibilité de transférer la section d’exécution à l’encontre des compagnies d’assurance vers un autre espace, afin d’améliorer les conditions des usagers et fonctionnaires.
Dans le cadre de l’exercice de ses compétences pour la réussite du processus de reprise du travail des tribunaux, à la lumière de la situation épidémique, le ministère a affirmé qu'il suit de près le processus de coordination avec les responsables au niveau des différents services judiciaires.

Libé
Lundi 21 Septembre 2020

Lu 232 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Octobre 2020 - 20:20 Les nouveaux avocats d'Agadir prêtent serment