Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tanger : 3eme édition du Forum sur la migration et le développement




Tanger : 3eme édition du Forum sur la migration et le développement
Après Settat et Oujda, c’est la capitale du Détroit qui abritera la 3ème édition du Forum national sur la migration et le développement, les 21 et 22 janvier prochains. Initiée par la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger en partenariat avec le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) et en collaboration avec le Centre régional d’investissement de Tanger et du Conseil régional de Tanger-Tétouan, cette rencontre vise à promouvoir les potentialités de la région tout en mettant en exergue la place du migrant dans le développement économique national.
Cette initiative s’inscrit en faveur de la promotion de l’investissement des Marocains du monde. Elle permettra notamment aux organisateurs de faire connaître les potentialités d’investissement de la région Tanger-Tétouan auprès de la communauté marocaine installée de par le monde. Il faut dire que la région du Nord est devenue, en quelques années seulement, un pôle économique de grande envergure attirant les investisseurs étrangers qui y voient des opportunités sans pareilles vu le développement des infrastructures de base, la mise à niveau des axes routiers et de transport en général, l’installation du Port Tanger-Med… Des infrastructures qui ont permis de proposer une plateforme fiable et efficiente et de créer les conditions d’une véritable impulsion économique permettant à la région Tanger-Tétouan de rivaliser avec d’autres régions du pourtour méditerranéen. Renault, pour exemple, n’y a pas été insensible et a décidé de faire confiance en la région pour y installer une unité de fabrication, l’un des plus importants sites d’Afrique. La formation universitaire proposée notamment par l’Université Abdelmalek Essaadi accompagne également cet effort en proposant des cursus en adéquation avec les choix économiques portés par la région : l’offshoring, les métiers des nouvelles technologies de l’information, des télécommunications, les métiers de l’ingénieur, Si les Marocains résidant à l’étranger ne manquent pas d’idées de projets à mettre en œuvre dans les différentes régions du Royaume dont ils sont originaires, force est de constater qu’ils ne possèdent pas une réelle visibilité du marché marocain, des choix sectoriels à faire ou de l’utilisation de leurs épargnes… C’est notamment pour cette raison que ce forum tente, depuis maintenant trois éditions, de présenter la stratégie de développement du Maroc en déclinant les choix sectoriels et économiques empruntés par le pays tout en permettant aux investisseurs potentiels d’évaluer leurs projets.
Si Tanger a longtemps été le point de départ de nombreux migrants, elle ouvre désormais les bras à ceux qui ne lui ont pas tourné le dos, à ceux qui ont acquis, à l’étranger, des expériences et savoir-faire utiles au Royaume, à ceux qui peuvent désormais accompagner le développement économique de leur région grâce à « leur force de propositions et d’action». Ce forum s’annonce fort intéressant puisqu’il permettra d’instaurer un  débat entre les différents acteurs du développement économique à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume.

Amel NEJJARI
Mercredi 14 Janvier 2009

Lu 207 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés