Stimuler des économies résilientes par la digitalisation des PMEs


Libé
Mardi 14 Février 2023

Les petites et moyennes entreprises (PMEs) jouent un rôle crucial dans la contribution à la croissance socio-économique inclusive de l'Afrique. Ces entreprises consolident les économies des pays et contribuent à une croissance socio-économique inclusive. En effet, dans les économies émergentes, les PMEs contribuent à hauteur de 40 % dans le PIB et créent, au moins, 90 % des nouveaux emplois.

Cet état des lieux est plus prononcé en Afrique, où plus de 60 % de la population africaine est âgée de moins de 25 ans. Les PMEs représentent, en Afrique, environ 80 % des emplois. Par ailleurs, l'Agence de développement de l'Union africaine note que jusqu'à 90 % de la population en Afrique, dans des pays comme l'Ouganda, l'Éthiopie et le Kenya sont employés au sein des PMEs.  Pour l'économie marocaine, l'importance des PMEs est évidente selon la Middle East Investment Initiative. Les PMEs sont à l’origine de 90 % du PIB du Maroc, où le tissu économique est constitué d’environ 92 % de PMEs.

Les PMEs créent de l’emploi, fournissent des produits et des services et agissent comme un maillon important de la chaîne de valeur de production, générant ainsi, de l'activité économique. De nombreux produits parviennent aux consommateurs par le biais des PMEs, notamment par le biais d'un réseau de petits magasins de détail indépendants, tels que les Dukas et les Kiosques au Kenya, les Ojas au Nigeria, les Hanouts au Maroc ou les Spaza shops en Afrique du Sud. Ainsi, les PMEs sont la pierre angulaire de la plupart des économies. En permettant aux PMEs de se développer et d'être compétitives dans la chaîne de valeur, les économies des pays Africains ne peuvent être que renforcées.

Sur la voie du succès, les PME font face à de nombreux obstacles

Malgré le rôle important que jouent les PMEs dans les économies africaines, plusieurs défis entravent leur survie et leur succès. En fait, en dépit du fait de générer le taux d'entrepreneuriat le plus élevé au monde, les recherches indiquent que jusqu'à 80 % des PMEs africaines échouent au cours des cinq premières années. L'infrastructure et la connectivité, l'accès aux outils d'aide et de soutien aux entreprises, l'accès au financement et aux compétences numériques sont autant d’entraves potentielles pour les PMEs.

Le plus grand obstacle auquel la plupart des PMEs sont confrontées est l'accès au financement et à des prêts abordables. Ces entreprises manquent souvent d'informations appropriées, telles que les antécédents de crédit, les états financiers et d'autres points de données préalables, tandis que les modèles traditionnels d'évaluation de crédit utilisés par de nombreuses institutions financières, portent préjudice aux PMEs. Sans accès à un fonds de roulement, les PMEs sont incapables d'investir dans leur entreprise et de se développer. Il est nécessaire de mettre en place des outils que les PMEs peuvent utiliser pour collecter et gérer des données transactionnelles, qui peuvent ensuite être utilisées pour fournir des informations commerciales précieuses et pouvoir ainsi guider la prise de décision pour la PME, tout en les exploitant également pour créer des rapports financiers.

La digitalisation des PME offre des avantages pour soutenir la croissance économique

La digitalisation peut aider les entreprises à établir un historique financier et transactionnel, qui leur facilite l’accès aux prêts. Avec des informations et des données bien organisées, les PMEs peuvent accéder à des financements diversifiés, leur permettant de favoriser leur croissance, d’employer plus de personnes et de ce fait, de contribuer à l’économie de leur pays.

Microsoft collabore avec des organisations internationales telles que la SFI (IFC – Groupe Banque mondiale) et des institutions locales de services financiers pour créer des mécanismes de financement innovants sur le continent africain pour les PMEs.  Ces mécanismes leur permettront de constituer un dossier de crédit et des ensembles de données différenciés qui racontent l'histoire de l'entreprise, plutôt qu’une vue d’ensemble purement financière. Cela offre un plus large éventail de possibilités d'emprunt, permettant aux PMEs de faire partie de la chaîne de valeur intégrée et de participer activement à l'économie formelle.

Accéder aux bons outils d’entreprise constitue un élément important du parcours de digitalisation

Pour réussir leur parcours de digitalisation, ces petites et moyennes entreprises ont besoin de connectivité et d'appareils adaptés au développement des affaires. Les défis liés à la connectivité et à l'accès à du matériel abordable ne sont certainement pas nouveaux en Afrique. Bien que la question de l'accès à Internet varie considérablement selon le pays en question, le coût élevé d’utilisation de la bande passante reste un obstacle majeur pour de nombreux pays à travers le continent. Des recherches de l'Alliance for Affordable Internet montrent que seulement 14 pays africains sur 48 ont accès à un Internet abordable, défini à hauteur de 1 Go de haut débit mobile prépayé, coûtant au plus 2% du revenu mensuel moyen.

Microsoft s'emploie à résoudre les problèmes de connectivité en Afrique par le biais de l’initiative Airband, qui prévoit des investissements dans l'infrastructure stimulant la connectivité. L'initiative s'associe à des startups africaines qui surmontent les obstacles à l’accès à un Internet abordable dans les communautés non connectées, en utilisant la technologie TV White Space (TVWS) et d'autres technologies de pointe de connectivité. L'adoption accélérée d'Internet est le précurseur de l'activation digital. Récemment, Microsoft a annoncé qu'elle étendait l'initiative Airband sur le continent grâce à de nouveaux partenariats avec des fournisseurs locaux et mondiaux. Objectifs : offrir l’accès Internet à 100 millions d'Africains d'ici la fin de 2025 ; et en collaboration avec son partenaire Viasat, Microsoft étend la connectivité par satellite à 5 millions d'Africains.

Un autre obstacle est l'accès au matériel professionnel. La grande majorité des propriétaires de PMEs et des entrepreneurs en Afrique utilisent leurs Smartphones pour gérer leurs entreprises. Cependant, la possibilité d'accéder à du matériel tels que des ordinateurs portables avec des logiciels préchargés pourrait aider les propriétaires d'entreprise à gérer leurs processus commerciaux et à récolter plus facilement les fruits de l'accès aux meilleurs produits Software à l’instar de la Solution SaaS.
En tant qu'entreprise, Microsoft a reconnu que différentes PMEs ont des exigences de solution entièrement différentes. Microsoft se différencie en travaillant avec des éditeurs de logiciels indépendants (ISV) et des startups qui créent des solutions logicielles pertinentes, pouvant être utilisées avec les technologies Microsoft. Cela permet aux entreprises de toutes tailles d'accéder à ces solutions, avec l'avantage que lors de sa création, une PME peut, en fonction de ses besoins spécifiques, choisir un logiciel qui se trouve sur Microsoft Marketplace.

Le process de digitalisation doit inclure le développement des compétences

Les propriétaires de PMEs ont souvent peu accès aux opportunités en développement de leurs compétences en affaires. Grâce à des plateformes telles que le package de compétences pour les PMEs de l’Africa Transformation Office, Microsoft Learn, la Cloud Academy et LinkedIn Learning, les propriétaires de PMEs peuvent accroître leur compréhension des affaires pour faciliter leurs opérations commerciales quotidiennes, développer leur culture commerciale et acquérir la compréhension technique nécessaire pour soutenir leur parcours de digitalisation.

Stimuler des économies résilientes par la digitalisation des PMEs
La digitalisation peut améliorer considérablement l'inclusion financière, plus particulièrement pour les entreprises non desservies ou mal desservies telles que les PMEs.

La création d’un environnement favorable pour ces importantes entreprises économiquement actives qui les aide à prospérer et à participer activement aux économies du continent est essentielle pour une croissance économique durable et inclusive.

Par Gerald Maithya
Responsable des startups à Microsoft Africa Transformation Office


Lu 2145 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          


Inscription à la newsletter



services