Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature par le Maroc du programme pays de l’ONU-Habitat


Le programme pays de l’ONU-Habitat 2020-2023 a été signé, lundi à Rabat, entre le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et le programme des Nations unies pour les établissements humains (ONUHabitat). Signé par la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb, et la directrice exécutive de l’ONU-Habitat, Maimunah Mohd Sharif, lors de la cérémonie d’ouverture du Bureau national de l’ONU-Habitat au Maroc, ce programme constitue un cadre stratégique d’orientation de la collaboration entre le gouvernement du Maroc et ONU-Habitat. Il vise également à mobiliser les différents acteurs concernés pour un développement urbain durable en s’alignant sur les priorités mondiales, régionales et nationales, qui sont intrinsèquement liés au Nouvel agenda urbain et au programme de développement durable à l’horizon 2030. Etablissant une feuille de route pour les trois prochaines années pour la dynamisation du secteur de l’habitat et de l’aménagement urbain, le programme est axé sur neuf volets concernant l’appui à la révision et la reformulation des politiques ou des orientations publiques en matière d’habitat et de développement urbain, le développement, le renforcement et la maintenance des systèmes d’observations, le repositionnement stratégique et le développement des établissements sous tutelle. Ces volets concernent également le soutien à la refonte du dispositif juridique et au renforcement de la gouvernance territoriale et l’assistance technique à la réalisation des programmes de lutte contre l’habitat insalubre, outre l’assistance technique à la réalisation d’un agenda rural, l’appui à la sauvegarde, au développement et à la promotion des médinas, des ksours et des kasbahs, la promotion des bonnes pratiques en matière de durabilité et la formation et le renforcement des capacités. S’exprimant à cette occasion, Mme Bouchareb a souligné que la signature de ce programme vient renouveler et renforcer le partenariat stratégique et de longue date entre le gouvernement marocain et ONU-Habitat, notant que “ce partenariat a appuyé certains de nos programmes en matière d’habitat à l’instar de celui relatif aux +Villes sans bidonvilles+ lancé par SM le Roi Mohammed VI”. “Le programme pays ONU-Habitat 2020-2023 constituera, pour les trois années à venir, la feuille de route du bureau ONU-Habitat au Maroc et un cadre idoine pour la mobilisation des différents acteurs permettant l’atteinte des objectifs du développement durable (ODD) et de l’agenda urbain”, a-t-elle expliqué. La ministre a ajouté que ce programme vient au moment opportun, en cette conjoncture particulière, liée à la pandémie de la Covid-19, pour contribuer à la relance du secteur à travers une nouvelle vision basée sur un changement de paradigme, pour apporter des réponses idoines aux fragilités et limites observées et accentuées par la crise, des différents programmes relatifs au développement urbain, notamment sur le plan de la planification territoriale, la gestion urbaine, l’habitat et la politique de la ville. De son côté, Mme Mohd Sharif a indiqué que le programme ONU-Habitat a été élaboré de manière participative entre tous les acteurs œuvrant dans le domaine urbain au Royaume, en prenant en considération les priorités et les aspirations nationales, provinciales et internationales, dont le Nouvel agenda urbain et les ODD. Elle est convaincue que cette feuille de route permettra de renouveler le partenariat à long terme et stratégique entre ONU-Habitat et le Maroc et de consolider les efforts conjoints en matière de réalisation d’un progrès rapide vers le développement urbain durable. Le programme de l’ONU-Habitat, en tant qu’agence des Nations unies pour la promotion de villes durables socialement et écologiquement, œuvrera de concert avec le ministère de tutelle pour la mise en œuvre des priorités du Royaume dans ce domaine et ne ménagera aucun effort pour soutenir les stratégies de développement nationales et les aspirations des Marocains à une meilleure vie urbaine, a assuré Mme Mohd Sharif. La responsable onusienne a tenu à saluer le leadership du Royaume dans la construction de villes flexibles et durables pour tous, tout en se félicitant de la solidité du partenariat entre l’ONU-Habitat et le Maroc. Plusieurs responsables et représentants du système des Nations unies au Maroc ont pris part à cette cérémonie, notamment la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nouzha El Ouafi, la coordinatrice résidente des Nations unies au Maroc, Sylvia Lopez-Ekra, le président de l’Association des régions du Maroc, Mohand Laenser et le wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Yacoubi.

L’ONU-Habitat ouvre un bureau à Rabat

Le bureau national de l’ONU-Habitat au Maroc a été ouvert lundi au siège du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville. Ce bureau, dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de la ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb et de la directrice exécutive du Programme des Nations unies pour les établissements humains, Maimunah Mohd Sharif, a pour objectif de renforcer le partenariat stratégique entre les deux parties, puisqu’il permettra au Royaume de bénéficier de l’appui du programme onusien dans la mise en application des politiques dans le domaine de l’aménagement et de l’habitat. Dans ce sens, et faisant suite à l’accord de siège signé le 11 mai 2016 entre l’ONUHabitat et le gouvernement du Maroc, l’ouverture de ce bureau se veut un moyen pour s’ouvrir davantage sur les pays partenaires de l’ONU-Habitat, notamment les pays africains, en partageant son expérience et son expertise en matière d’aménagement du territoire, d’urbanisme, d’habitat et de politique de la ville et en s’inspirant des expériences des autres pays du continent en la matière. S’exprimant à cette occasion, Nouzha Bouchareb a relevé que l’inauguration du bureau ONU-Habitat au Maroc s’inscrit dans le cadre du renouvellement et du renforcement de la coopération entre le Royaume et le programme des Nations unies pour les établissements humains, et dans le cadre de l’adhésion du Maroc aux différents agendas et conventions internationales en matière de développement et d’aménagement urbain durable. La ministre s’est dit convaincue que ce bureau sera une grande occasion pour accélérer le nouvel agenda urbain, soulignant la volonté du ministère de permettre à ce bureau d’être considéré comme une “plateforme régionale” permettant de renforcer le partenariat Sud-Sud et d’accélérer la mise en œuvre de l’agenda africain tel que prôné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. La ministre a également exprimé ses remerciements pour le soutien de l’ONU-Habitat à la mise en œuvre des priorités nationales en matière d’habitat, de logement, d’aménagement du territoire et de développement urbain durable et pour le renforcement de sa représentation au Maroc. De son côté, Maimunah Mohd Sharif a indiqué que l’ouverture d’un bureau de l’ONU-Habitat à Rabat s’inscrit dans le cadre de la coopération du programme onusien avec ses partenaires gouvernementaux pour travailler conjointement à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), notamment le 11ème objectif qui consiste à faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables. Elle a noté que le programme ONU Habitat est lié au Maroc par une coopération qui date de 1995, avec une contribution productive aux programmes nationaux et locaux dans le domaine du développement urbain durable, du traitement des défis de développement dans les villes, du renforcement du logement résilient et de l’amélioration de l’accès aux services essentiels. La responsable onusienne a relevé, dans ce sens, que le programme a octroyé en 2010 une attestation au programme national “Villes sans bidonvilles” en reconnaissance de son œuvre exceptionnelle dans la résorption des bidonvilles initialement ciblés, et l’amélioration des conditions d’habitat des ménages à faibles revenus, ce qui a permis d’atteindre une des plus hautes performances mondiales, environ 60%, dans la résorption des bidonvilles. 

Libé
Mardi 9 Mars 2021

Lu 167 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Septembre 2021 - 20:01 Alger en perte d’altitude

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Dans la boutique

Flux RSS