Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Settat abrite le premier Salon national professionnel du Sardi




Le nombre d’exploitants au Maroc s’élève à près de 800.000 éleveurs et l'effectif des ovins en 2015 était de 18,5 millions de têtes

Le premier Salon national professionnel du Sardi a ouvert ses portes, samedi à Settat, sous le thème "Le Sardi, un patrimoine national à promouvoir et à sauvegarder".
La cérémonie d'ouverture de ce Salon, organisé sous l'égide du ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime a été présidée par le Secrétaire général du ministère, Mohamed Sadiki représentant le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, en présence notamment du gouverneur de la province de Settat, El Khatib Lahbil.
S’inscrivant dans le cadre de la valorisation des potentialités régionales au service d’un développement national, cet évènement permettra d’envisager une modernisation globale des circuits, à travers la participation au développement territorial, l’amélioration de la qualité des élevages et leur accroissement selon les normes nationales et internationales.
Ce Salon ambitionne également de contribuer à la maîtrise de la production sur le plan quantitatif et qualitatif de cette race, l’organisation de la commercialisation pour intégrer des circuits formels et la promotion à moyen et long terme d’une véritable politique de l’exploitation du Sardi et des produits dérivés sur le continent africain, le monde arabe et les pays européens.
Au Maroc, le nombre d’exploitants pratiquant l’élevage ovin s’élève à près de 800.000 éleveurs et l'effectif des ovins est passé de 17,4 millions de têtes en 2008 à 18,5 millions de têtes en 2015.
Le cheptel ovin est caractérisé par une grande diversité de races bien adaptées aux conditions du milieu. Ces races se localisent dans des zones dites « berceaux de races » délimitées par voie réglementaire, dont 40% de races pures locales, avec 2,150 millions de têtes de Sardi, localisés aux plateaux de Chaouia, Sraghna et Rhamna.
Le cheptel ovin assure une production de viandes d’environ 130.000 tonnes par an, soit 25% de la production totale de viandes rouges. Il assure l’approvisionnement du pays en moutons pour le sacrifice de l’Aïd Al Adha (environ 4,5 millions de têtes sacrifiées à cette occasion) et en matières premières de l’artisanat et de l’industrie textile : 17.000 tonnes de laine et environ 24.000 tonnes de cuir par an.
Installée sur une superficie totale de 60.000 m2 dont 15.000 couverts, le Salon est compartimenté en espaces dédiés à l’exposition des animaux et à cinq pôles d’activités parallèles. Il s’agit d’un lieu de réflexion entre les différents opérateurs du secteur, institutions publiques, professionnels de l’élevage, opérateurs éleveurs, vétérinaires, pharmaciens, sociétés pharmaceutiques, organismes de financement, investisseurs et partenaires.

Libé
Lundi 27 Mars 2017

Lu 716 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés