Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sensibiliser à l’utilisation des ressources hydriques

En cause, la surexploitation des eaux de la nappe phréatique dans la province de Midelt




Les participants à une journée de sensibilisation organisée par l'Agence du bassin hydraulique de la Moulouya, ont appelé mardi, à Midelt, à la fédération des efforts de tous les intervenants pour rationaliser l’utilisation des ressources hydriques.
Les intervenants à cette rencontre, organisée en partenariat avec la province de Midelt dans le cadre de la stratégie de communication adoptée par l’Agence visant une gestion optimale des ressources hydriques, ont mis l’accent sur la nécessité de consentir davantage d’efforts pour rationaliser l’utilisation des ressources hydriques dans l’irrigation et la préservation des ressources souterraines en eau de la surexploitation.
Pour le directeur de l'Agence du bassin hydraulique de la Moulouya, Boubker El Haoudi, les ressources hydriques du bassin de la Moulouya et les problématiques des changements climatiques imposent une rationalisation de l’utilisation de l’eau en irrigation et des eaux souterraines.
Après avoir passé en revue les principaux dispositions et principes généraux de la loi relative à l’eau, il a mis l’accent sur la nécessité de respecter ces dispositions notamment en ce qui concerne les autorisations de creusement des puits et la mobilisation de l’eau afin de faire face aux problématiques de la surexploitation des eaux de la nappe phréatique.
Le gouverneur de la province de Midelt, Atmane Souali a, pour sa part, mis en relief le rôle de l'Agence du bassin hydraulique de la Moulouya dans la gestion des ressources hydriques dans un cadre intégré, décentralisé et participatif, passant en revue les principales difficultés, dont souffre la province de Midelt, notamment la rareté des eaux et les défis relatifs à la problématique des inondations.
Le directeur provincial d’agriculture à Midelt, Salah Serghini, a noté, de son côté, que la province regorge de cultures à haute rentabilité, dont 20.000 ha de superficies irriguées, relevant que la Direction provinciale a entrepris plusieurs initiatives pour l’encadrement des agriculteurs dans l’irrigation en goutte-à-goutte, de même qu’elle entreprend régulièrement l’entretien des équipements hydroagricoles.
Le programme de cette journée de sensibilisation comportait des exposés sur l’importance de la rationalisation des ressources hydriques dans l’irrigation dans cette région, les dispositions relatives à la loi sur l’eau ainsi que la manière de gérer les périmètres d’irrigation dans la province de Midelt.
Située au Nord-Est du Maroc, la zone d’action de l’agence du bassin hydraulique de la Moulouya, constitue l’un des plus importants bassins hydrauliques en superficie du Royaume. S’étendant sur 74.000 km2, la zone d’action de l’Agence relève de quatre régions : la région de l’Oriental, avec 8 provinces, la région de Fès-Meknès, la région de Béni Mellal-Khénifra et la région de Darâa-Tafilalet (avec la province de Midelt), soit 12 provinces (dont une préfecture), comprenant 170 communes territoriales.

Jeudi 25 Octobre 2018

Lu 864 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com