Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sensibilisation et formation des professionnels abatteurs et apprentis bouchers




Une caravane de formation et de sensibilisation au profit de 500 professionnels abatteurs et apprentis bouchers en matière de bonne pratique sanitaire et d'hygiène lors de l'Aid Al Adha a été lancée jeudi à Témara.
Cette caravane, qui fait suite à l'opération d'enregistrement et d'identification des ovins et caprins destinés à l'abattage, va sillonner les provinces et préfectures de Rabat, Salé, Témara et Khémisset. Initiée par l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l'Association nationale des bouchers, l'opération vise à sensibiliser les professionnels, mais aussi les citoyens, à l'impératif d'adopter les bonnes pratiques en prenant les précautions sanitaires qui s'imposent lors de cette fête religieuse.
Lancée par le gouverneur de la préfecture de Skhirate-Témara, Youness El Kassimi, cette première expérience au niveau national, devra initier les professionnels de la boucherie aux règles hygiéniques de base lors de l'Aid. Il s'agit, entre autres, d'éviter l'utilisation de la bouche dans le soufflage de l'animal, la contamination par les saletés et le sang au moment du dépouillement à travers l'utilisation de sacs pour la collecte des déchets et la conservation de la carcasse après l'entame de l'éviscération du mouton.
Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de l'ONSSA de Rabat-Salé-Kénitra, Youssef Lhor, a souligné que cette vaste campagne intervient dans le prolongement d'autres mesures visant à assurer le bon déroulement de l'Aid Al Adha, conformément au plan d’action mis en place par l'Office.
Cette caravane fait suite également au contrôle effectué au niveau national des différents points de vente et d’élevage du cheptel, a-t-il ajouté, notant que les abatteurs et apprentis-bouchers doivent répondre aux exigences d’hygiène de base, notamment la propreté de l'eau et de l'espace et des outils utilisés à la fin d'abattage, le but étant d'éviter autant que possible tout verdissement de carcasses ovines.
Le président de la FIVIAR, Mohamed Karimine, a de son côté indiqué que cette opération de sensibilisation portant sur la dernière phase de la chaîne d'abattage tend à protéger la profession des "intrus" et attirer l'attention sur la nécessite de faire appel à des professionnels formés à cet effet. "Cette campagne va cibler des professionnels du secteur au niveau de chacune des villes en question, leur attribuer des badges, des tabliers rouges et blouses blanches identifiables et les doter des compétences et outils nécessaires", a-t-il ajouté.
Ont également pris part au coup d'envoi de cette caravane, les présidents des communes, les représentants des associations et fédérations professionnelles concernées, ainsi que les responsables de l'ONSSA.
A cette occasion, une plate-forme baptisée « www.gezar-diali.ma » a été élaborée en vue de faciliter la mise en contact entre les citoyens et les professionnels d'abattage.

 

Samedi 4 Août 2018

Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés