Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sensibilisation aux risques des fortes précipitations à Ouarzazate




Le Comité provincial de vigilance de Ouarzazate a tenu vendredi une réunion sous la présidence du gouverneur de cette province, Abderrazak Al Mansouri, avec la participation des représentants de l’ensemble des services concernés.
Cette réunion avait pour objectif d’évaluer les interventions réalisées suite aux fortes averses orageuses enregistrées ces derniers jours au niveau de la province et de mettre en place des mécanismes d’accompagnement de la rentrée scolaire face aux risques éventuels relatifs aux fortes précipitations.
Elle intervient aussi dans le cadre des efforts de consolidation des actions visant à réparer les dégâts causés par les fortes averses orageuses enregistrées dernièrement.
S'exprimant à cette occasion, M. Al Mansouri a souligné que cette réunion est axée sur l’évaluation des interventions effectuées durant les derniers jours suite aux fortes précipitions enregistrées, les moyens de consolider les mesures prises pour réparer les dégâts subis, ainsi que la mise en place d’un mécanisme spécial d’accompagnement de la rentrée scolaire et universitaire.
M. Al Mansouri a relevé, dans le même sens, que l’action du Comité provincial de vigilance doit être fondée sur les principes d'information et de sensibilisation des citoyens, de coordination entre les parties concernées et les intervenants, de veille, d’anticipation et de mobilisation constante des ressources logistiques et humaines.
Pour sa part, Hassan Ousha, directeur du Centre provincial de météorologie de Ouarzazate, a indiqué que la province a connu depuis la mi-août un temps instable et des averses orageuses, soulignant que le Comité provincial de vigilance œuvre pour éviter les risques pouvant résulter d’une telle situation météorologique.
Youssef Bouras, directeur de la direction provinciale du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a relevé qu’il a été procédé au dénombrement des établissements d’enseignement se trouvant dans des zones à risque d’inondation ou d’éboulement.
Des instructions ont été données aux directeurs de ces établissements pour rester vigilants afin d’éviter de possibles conséquences des mauvaises conditions climatiques sur les élèves et le corps enseignant, a-t-il affirmé.

Libé
Lundi 9 Septembre 2019

Lu 978 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com