Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Séminaire international sur la conservation des archives audiovisuelles à Skhirat

Plus d’une soixantaine de décideurs et professionnels spécialisés des médias audiovisuels nationaux participent aux travaux de ce forum




La Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) organise les 31 octobre et 1er novembre, à Skhirat, un séminaire international sur "La conservation des archives audiovisuelles, patrimoine et mémoire collective", en partenariat avec le Réseau francophone des régulateurs des médias (REFRAM) et la Haute Autorité de la communication audiovisuelle de Côte d'Ivoire.
Au cours de ce séminaire, organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, plus de cinquante hauts responsables de la régulation dans 29 pays africains et européens (en plus du Canada), se pencheront sur les politiques publiques, les encadrements législatifs et réglementaires, sur les dispositifs institutionnels et les systèmes techniques et numériques d’archivage des fonds de l’audiovisuel et du film, indique dimanche la HACA dans un communiqué.
Le but étant l'échange d’expériences, de modèles, d’ingénieries de formations, avec, pour objectif de consolider davantage la sensibilisation, dans les pays représentés, des décideurs dépositaires ou en charge de la gestion et de la protection de ce pan entier et précieux des mémoires collectives, tout particulièrement en Afrique, poursuit la HACA.
Aussi, plus d’une soixantaine de décideurs et professionnels spécialisés des médias audiovisuels nationaux (secteurs public et privé) participeront aux travaux de ce forum qui est la 1ère manifestation de la célébration au Maroc le 27 octobre de la Journée mondiale dédiée aux archives audiovisuelles.
Depuis 1980, la communauté internationale célèbre, chaque 27 octobre, la "Journée mondiale du patrimoine audiovisuel" que l’UNESCO consacre par une déclaration annuelle mettant en exergue à chaque fois un objectif spécifique à atteindre ou un thème à promouvoir. Cette année, l’agence onusienne a choisi une thématique d’alerte, "Archives at Risk : Protecting the World's Identities" (Archives en danger : protéger les identités mondiales).
Dans un message adressé au monde à l’occasion, la Directrice générale de l’UNESCO souligne notamment que "le patrimoine audiovisuel, comme les films, les programmes de radio et de télévision, les enregistrements audio et vidéo, représente notre histoire, et porte un témoignage unique sur nos sociétés et sur la diversité des cultures du monde".
Ce patrimoine, poursuit le message, "reflète l'identité des peuples, et démontre la richesse des cultures nationales à travers leurs différentes traditions et langues. En faisant appel immédiatement à l’image et au son, souvent bien au-delà des frontières locales et des barrières de la langue, ce patrimoine est un complément indispensable aux documents et aux archives plus traditionnelles".

Mardi 1 Novembre 2016

Lu 884 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés