Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Repli du trafic autoroutier au premier semestre




Le trafic autoroutier au Maroc a diminué de 32% au cours du premier semestre de cette année, impacté directement par la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), selon la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM).

“Les mesures de confinement et de restriction de la circulation qui ont accompagné la crise sanitaire du Covid-19 ont eu un impact direct sur le trafic autoroutier et en conséquence sur les recettes d’ADM et sa trésorerie. Le premier semestre de l’année 2020 s’est soldé par un recul de 32% pour le trafic autoroutier et de 29% pour les recettes de péage, soit une perte de chiffre d’affaires de 437 millions de dirhams (MDH) à fin juin 2020 en comparaison avec les mêmes périodes de l’année 2019”, précise la même source dans un communiqué.Cette situation inédite et imprévisible a mis la trésorerie d’ADM sous pression, ce qui a poussé l’entreprise à mettre en place un plan de rationalisation et de priorisation des dépenses axé sur la réduction du budget des charges courantes liées principalement à l’activité d’exploitation, et sur la reprogrammation des investissements liés à la construction d’infrastructure autoroutière, tout en maintenant les chantiers indispensables et prioritaires, rapporte la MAP.

Le budget annuel d’investissement et de fonctionnement a été ainsi reprogrammé avec une révision totale de 942 millions de dirhams (MDH), ce qui permettra d’anticiper l’impact de la crise sanitaire sur le reste de l’année 2020.

Engagée pour assurer la continuité du service public et atténuer les répercussions de la crise surson écosystème malgré la chute drastique de ses indicateurs vitaux, ADM a rapidement mis en place un dispositif pour assurer la continuité du service public au standard de sécurité et qualité tout en accompagnant son écosystème à traverser cette crise. Ce dispositif s’articule autour de plusieurs axes, à savoirla protection des usagers et de l’ensemble des Ressources humaines à la fois d’ADM et celles des différents partenaires à travers la mise en place des recommandations et des mesures d’hygiène et de sécurité, la continuité du service public etson corolaire indispensable à la préservation de notre écosystème marocain, outre la réorganisation interne exceptionnelle en mode crise sanitaire et économique.

Il s’agit également du déploiement et du renfoncement des solutions digitalisées au profit des ressources humaines, des partenaires, et des clients-usagers notamment le télépéage Jawaz avec la diversification des canaux de recharge digitaux et de la mise en place d’un plan de communication de crise à l’adresse des clients-usagers, des ressources humaines et de l’écosystème, souligne le communiqué.

Les délais de paiement moyens déclarés par les EEP baissent à 38,02 jours à fin août

La moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble des établissements et entreprises publics (EEP) a atteint 38,02 jours à fin août 2020 contre 40,50 en juillet 2020, a annoncé la Direction des entreprises publiques et de la privatisation relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration.

Cette moyenne était de 40,58 jours en juin 2020 et de 42 jours à fin décembre 2019, ce qui confirme, globalement, la tendance positive constatée depuis décembre 2018, a ajouté la même source dans un avis à l’occasion de la publication par le ministère des délais de paiement déclarés par les EEP concernant le mois d’août 2020 et ce, au niveau de la rubrique de l’Observatoire des délais de paiement (ODP).

Cette publication à caractère mensuel s’inscrit dans le cadre de la démarche progressive adoptée par le ministère depuis la publication effectuée le 31 octobre 2019.

Libé
Dimanche 4 Octobre 2020

Lu 466 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.