Rendement au travail et optimisation de l'énergie pendant le Ramadan


Propos recueillis par Abdelouahed Labrim (MAP)
Mardi 12 Avril 2022

Les explications du DrYacir El Alami

Rendement au travail et optimisation de l'énergie pendant le Ramadan
Le mois sacré du Ramadan est souvent associé à une baisse d'énergie qui se répercute sur le rendement et la productivité au travail. Dr Yacir El Alami, médecin spécialiste en chirurgie générale et carcinologique, explique à la MAP les raisons de cette baisse d'énergie et propose des astuces pour la préserver, voire même la booster.

Comment se manifeste l'impact du jeûne sur le rendement au travail ?
Nombreux sont ceux qui considèrent que travail et Ramadan ne riment pas. Certains vont même jusqu’à prendre un congé, car, selon eux, ce mois sacré du jeûne engendre une baisse d'énergie qui se répercute sur le rendement, la productivité et la concentration au travail. Avec le froid et les longues journées, le jeûne peut être d'autant plus difficile à gérer pour ceux qui travaillent durant cette période du Ramadan. Un travail acharné pendant ce mois conduirait à l'épuisement. C'est une réalité, le Jeûne engendre fatigue, manque d'énergie et manque de sommeil ! Je pense que la baisse du rendement est compréhensible pendant le mois du Ramadan où nous vivons une perturbation de l’alimentation et une baisse du temps du sommeil. Cela peut être difficile à gérer surtout pendant la première semaine, mais après, le corps et le cerveau commencent à s’y habituer petit à petit.

Quels sont les enjeux de la gestion de l'énergie pendant une journée du mois de Ramadan ?
L’optimisation de l’énergie est un défi qui nous accompagne durant toute notre vie professionnelle, qu’on le veuille ou non. C’est tout un travail sur soi et il faut le faire, coûte que coûte. Une démarche de gestion d’énergie pendant le mois sacré du Ramadan. Il faut se donner rendez-vous avec soi-même :Il est important de prendre des pauses régulières avec soi-même en écoutant sa propre voix intérieure. C’est clair qu’on ne peut pas travailler tout au long de la journée, car finalement, le collaborateur n’est pas une machine et l’être humain a besoin de se ressourcer en énergie. Et c’est justement à travers ces petites pauses que l’on peut recouvrir son énergie et poursuivre sa journée avec un bon rythme. Distinguer vie privée et vie professionnelle : L’erreur que beaucoup de personnes commettent est de "ramener le stress du boulot à la maison". Il faut apprendre à faire la part des choses, car il est inutile de parler du stress professionnel chez soi. A la maison, c’est une autre casquette qu’il faut porter. Je parle surtout pour les femmes qui risquent d’être tiraillées entre leur vie privée et leur vie professionnelle. Valoriser ses efforts : L’une des sources d’énergie c’est de se féliciter et de valoriser ses propres efforts. Il faut être dans le partage et ne pas hésiter de communiquer ses succès aux autres. Les managers ne félicitent malheureusement pas leurs collaborateurs, ce qui démotive ces derniers. C’est dans le sens de s’autoféliciter que cette astuce marche. Ces astuces sont valables pour tous les jours de l’année.

Quelles astuces ou quel régime adopter pour préserver son énergie et partant assurer un bon rendement ?
Pendant le mois sain de Ramadan, il faut adopter un mode de vie sain en suivant une activité physique régulière et en privilégiant une alimentation équilibrée et une hydratation complète. Voici quelques astuces pratiques pour garder son énergie: 

- Faire le plein d’énergie en mangeant en quantité raisonnable pendant le Shour;
- Récupérer le sommeil en faisant une petite sieste;
- Réduire l’activité physique qui demande des efforts physiques intenses mais programmer une séance normale de sport avant le jeûne ou 2 à 3H après le Ftour;
-Bien s’hydrater le soir, dès la rupture du jeûne, en buvant régulièrement des petites gorgées;
- Limiter le café et le thé qui donnent soif;
- Réduire l’exposition au soleil;
- Ne pas consommer des repas copieux, manger des protéines, des céréales complètes, des légumes et des produits laitiers;
- Miser sur les céréales et les sucres lents pour le Shour;
-Eviter les pâtisseries trop sucrées et grasses;
- Adapter le jeûne à la condition physique de toute personne (diabétique, personne âgée, femme enceinte);
- Interrompre le jeûne en cas de malaise;
- Eviter les excès pour réduire le risque des troubles intestinaux et la prise de poids.

A votre avis, comment composer avec les collaborateurs ou collègues, considérés parfois comme voleurs d'énergie, pour maintenir une belle cadence au travail ?
- Se nourrir des ondes positives: Inutile de passer beaucoup de temps avec les personnes qui se plaignent de tout et de rien et surtout avec ceux qui n’arrêtent pas de rappeler le manque d’énergie pendant le mois du Ramadan. Il faut s'entourer plutôt de personnes dont l’énergie est positive, enrichissante et surtout qui boostent. Ce sont des personnes qui voient toujours le bon côté des choses. Rappelons que l’énergie est contagieuse. Mieux vaut donc s’entourer de ceux qui sont positifs et s’éloigner de ceux qui se plaignent de tout et de rien.
- Réaménager les horaires de travail, mais cela n’est pas suffisant. Il faut travailler sur soi-même en se permettant de se détacher dans le travail des tâches inutiles de tous les jours en allant vers les priorités. 


Lu 4680 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.