Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre de sensibilisation sur les installations utilisant les sources de rayonnements ionisants




L'Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) a organisé, mardi à Oujda, une rencontre de sensibilisation avec les professionnels des secteurs nucléaire et radiologique relevant de la région de l'Oriental.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de communication de l’agence, visant à associer les professionnels et le public en les informant sur les processus réglementaires et les aspects relatifs à la sûreté des activités et des installations utilisant les sources de rayonnements ionisants.
Cette septième rencontre régionale, après celles de Rabat, Marrakech, Fès, Tanger, Casablanca et Laâyoune, a été l’occasion notamment de présenter la vision, les objectifs stratégiques et le plan d’action de l’agence au titre de l’année 2019.
Il s’agit aussi de débattre des différentes questions qui préoccupent les acteurs concernés, et ce pour faire face aux difficultés que connaît le secteur, d’une part, et pour se conformer aux dispositions de la loi n°142-12 et aux standards et orientations internationaux dans ce domaine, d’autre part.
Intervenant à cette occasion, le directeur général de l'AMSSNuR, Khammar Mrabit, a indiqué que "la loi 142-12 constitue un grand pas en avant très apprécié à l'échelle régionale et internationale, qui permet à notre pays non seulement d’améliorer la sûreté et la sécurité nucléaire et radiologique mais aussi d’honorer ses obligations internationales liées aux multiples conventions qu’il a ratifiées".
"En adoptant la loi n°142-12, le Maroc, conformément aux normes et orientations internationales, a procédé à la séparation des fonctions réglementaires et de contrôle de celles dédiées à la promotion des techniques nucléaires et radiologiques pour ne pas être juge et partie en même temps", a-t-il expliqué.
M. Mrabit a, par ailleurs, fait savoir que depuis fin octobre 2016, AMSSNuR assure l’octroi des autorisations aux opérateurs et activités mettant en jeu des sources de rayonnements ionisants, notant que le nombre total des autorisations délivrées durant 2018 s’élève à 967, dont 69% au secteur médical.
Il a également précisé que l’Agence a effectué en 2018 plus de 200 missions d’inspection couvrant environ 756 installations et activités.
M. Mrabit a aussi relevé que l’ensemble des objectifs du plan d’action 2019 de l’Agence visent à renforcer la protection des personnes, de la société et de l'environnement contre les risques des rayonnements ionisants et contre tout acte malveillant mettant en jeu des matières radioactives ou les installations associées.
Cette rencontre, a-t-il souligné dit, permet d’échanger les idées et partager les expériences avec les professionnels du secteur qui s'étend sur plusieurs domaines dont la médecine diagnostique et thérapeutique, la médecine nucléaire, la radioprotection, l’industrie, les contrôles de sécurité ou encore la gestion des déchets.

Jeudi 20 Juin 2019

Lu 893 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com