Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réda Taliani enchante le public de Laâyoune




La star algérienne Réda Taliani a séduit, samedi soir, le public de Laâyoune avec un spectacle saisissant, organisé dans le cadre du Festival artistique des jeunes "Wennibik". Sur une scène dressée en plein air, à la Place "Al Hizam", Réda Taliani, accompagné de son orchestre, a donné libre cours à son talent et à sa voix, en chantant plusieurs de ses chansons, créant une ambiance musicale chaleureuse et enthousiaste. Sur un rythme énergique, il a entamé son concert par la chanson "Joséphine" pour enchaîner ensuite avec "Va Bene", "Mafiouzi", "Merdi L’amour", "Khobz Dar" et tant d’autres œuvres qui ont fait la célébrité de cette star.
L’ambiance qui a accompagné le concert de l’artiste est montée crescendo lorsque Reda Taliani s’est drapé du drapeau marocain pour interpréter plusieurs de ses chansons reprises par une assistance totalement conquise. Le chanteur algérien qui a remercié le public pour tant de chaleur et d’hospitalité, a annoncé que certaines séquences de son prochain clip seront tournées à Laâyoune.
Lors de cette soirée, la belle musique hassanie a également été à l’honneur avec Hjaboubouha Al-Moutawakil, une chanteuse de Laâyoune à la voix cristalline.
Notons, par ailleurs, que le Festival "Wennibik", organisé à Laâyoune sous le signe "La paix par la diversité", se distingue par un éventail varié d’activités mettant en avant les talents et les projets de jeunes artistes de la région ayant bénéficié de dix mois de formation sous l’égide de l’Association Racines. Pour les organisateurs, le Festival Wennibik (bienvenue en hassani), vient clore un programme de formation professionnelle baptisé "Le Son du Sud", lancé en 2016 à l’initiative de la Fondation Phosboucraa, sur les métiers de la régie technique et de la méthodologie d’élaboration des projets culturels et de gestion administrative, au profit d’une trentaine de jeunes de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra. Le Festival '’Wennibik’’ est ainsi l’occasion pour les stagiaires, qui assurent les aspects organisationnels et techniques, de mettre en pratique les connaissances acquises tout au long des sessions de formation.

Mardi 24 Janvier 2017

Lu 818 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif