Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Recul de 1% du résultat net de Bank Al-Maghrib en 2017




Le résultat net de Bank Al-Maghrib (BAM) s'est établi à 1,04 milliard de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2017, en recul de 1% par rapport à 2016, ressort-il de son rapport annuel 2017.
Cette évolution s’explique globalement par l’effet conjugué de la baisse du résultat non courant, reflétant un effet de base, lié à la comptabilisation en 2016 d’un profit exceptionnel de plus de 618,8 millions de dirhams (MDH) et de l’amélioration du résultat des activités de la banque centrale, portée par la forte progression des produits issus de la conduite de la politique monétaire, a indiqué le rapport de BAM qui a été présenté, dimanche à Al-Hoceima, devant SM le Roi Mohammed VI, par le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, rapporte la MAP.
Le résultat des opérations de gestion des réserves de change s’est contracté de 16% à environ 1,43 MMDH sous l’effet principalement de la baisse des réserves de change et de la persistance des taux de rendement négatifs dans la zone euro, a fait savoir la même source, ajoutant que les opérations de politique monétaire ont dégagé un résultat de 918,3 millions de dirhams (MDH). Quant au résultat des autres opérations, il s’est situé à 916,2 MDH, en hausse de 28% à la faveur d'une progression de 33% des commissions de change, a précisé BAM, notant que les charges générales d’exploitation, se sont établies à 1,6 MMDH, soit une baisse de 2% par rapport à 2016.
Par ailleurs, le total bilan de Bank Al-Maghrib s’est élevé à 295,37 MMDH au 31 décembre 2017, en augmentation de 4% par rapport à 2016, tandis que la circulation fiduciaire a enregistré une progression de 7% à 231,78 MMDH.
Les opérations avec l’étranger ont accusé un recul de 4% pour s’établir à 219,31 MMDH, en relation avec le repli des réserves de change.
Le solde des opérations avec l’Etat est revenu, pour sa part, à 2,3 MMDH, soit une baisse de 27% par rapport à l’exercice précédent attribuable essentiellement à la diminution des avoirs en compte courant du Trésor (-32%).
S'agissant de la position nette des établissements de crédit, elle présente un solde de -18,4 MMDH contre 6,2 MMDH un an auparavant, reflétant une augmentation par BAM de ses avances aux banques. Les dépôts des banques auprès de la banque centrale ont, quant à eux, accusé une baisse de 6%, revenant à environ 23,8 MMDH.
Les opérations patrimoniales ont augmenté de 7% pour atteindre 2.432.864 KDH, sous l’effet de la hausse de la valeur cumulée des amortissements induisant une baisse des immobilisations nettes.

Vendredi 3 Août 2018

Lu 309 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés