Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Readathon”, des lectures au goût festif




Que vous lisiez régulièrement ou occasionnellement, que vous dévoriez les livres d'un seul coup ou preniez votre temps à savourer chaque mot, à l’instar d’un marathon de course, tout le monde peut participer à un readathon (marathon de lecture).
Pour commencer, munissez-vous d’un premier livre, tous formats confondus, mettez-vous à l’aise dans un coin et laissez-vous emporter sans bouger le petit doigt loin des rumeurs de la vie.
Toutefois, indépendamment de l’histoire du livre entre vos mains, vous devriez peut-être vous arrêter de temps à autre pour reprendre votre souffle !
Readathon est un mot formé de la contraction de deux mots, “read” et “marathon”. Ainsi, un readathon consiste à lire au maximum pendant une durée prédéterminée pour une occasion spéciale ou sous un thème particulier. Ne vous inquiétez pas, le but, certes, est de passer le plus de temps possible à lire, mais il est aussi important de répondre à ses besoins physiologiques : manger, dormir et surtout rester hydraté !
Cette durée, parmi d’autres conditions, est prédéfinie par l’hôte du readathon, créatrice ou créateur de contenu de livres sur une plate-forme en ligne, notamment bookstagram.
Bookstagram, association de “book” et “instagram”, représente la communauté des passionnés de livres sur Instagram qui partagent un contenu livresque diversifié, appelés “bookstagrammeurs” et "bookstagrammeuses”.
Parmi ces fans de lecture au Maroc figurent Lamiae et Hanae, du compte bookstagram “Moroccanreaders”, deux amoureuses de la littérature depuis leur jeune âge. Bien que leur domaine d'études soit tout à fait différent de la littérature, elles qui sont des étudiantes en génie civil, leur "passion pour les livres n'a jamais cessé”, ont-elles déclaré à la MAP.
Lamiae et Hanae ont créé “Moroccanreaders” en septembre 2017 dans le but de rapprocher le public marocain de la littérature et réunir les lecteurs marocains dans une communauté où l'amour et le partage des livres règnent, expliquent-elles.
Pour ce qui est du contenu de "Moroccanreaders", il s’agit d'images livresques envoyées par les lecteurs à Lamiae et Hanae, accompagnées de citations relatives à l'image. Elles postent, par ailleurs, des revues sur certains livres pour les faire connaître et inciter à les lire.
En plus des revues des livres, les bookstagrammeurs et bookstagrammeuses partagent, entre autres, leurs nouveaux achats livres (haul de livres ou unboxing) ou les livres qu’ils comptent lire (pile à lire ou PAL).
Ce contenu se présente sous différents formats: images, “stories” (vidéos qui expirent au bout de 24 heures) ou vidéos, accompagnées généralement d'un statut.
Outre la détermination de la durée du readathon, l’hôte peut également fixer des objectifs à atteindre. Des hôtes peuvent aller plus loin et proposer pendant des readathons de lire par exemple un livre d’une certaine couleur de couverture ou un livre avec un titre composé d'un certain nombre de mots.
D’autres hôtes préfèrent ne pas mettre trop de pression sur les participants, comme Yousra qui a commencé son aventure bookstagram en 2017 avec le compte “Yousraanbooks”. Elle partage principalement des revues de livres et occasionnellement des hauls et unboxings ou même ses visites en librairies.
Yousra a récemment organisé le “Eidreadathon2019”, un readathon à l’occasion de l’Aïd Al Adha. “Je n’ai pas établi de conditions parce que je trouve que ce sont justement ces conditions qui ne permettent pas à un grand nombre de personnes de participer à des readathons. Des fois, il s’agit, par exemple, de lire un livre avec une couverture rouge : et si la personne ne dispose pas d'une telle couverture dans sa bibliothèque ? Et si le livre à couverture rouge ne lui donne pas envie en ce moment ? C’est amusant certes, mais les restrictions minimisent le nombre de participants et découragent. Ce pourquoi, j’aime faire simple. Donner un nombre de pages minimum (100) et un nombre maximum (5000) et laisser aux gens le libre choix de décider de leurs lectures”, a-t-elle déclaré à la MAP. 

Vendredi 6 Septembre 2019

Lu 1384 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com