Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RCAR : Un solde global de 1,8 MMDH en 2021


Libé
Mardi 16 Août 2022

Le solde global du Régime collectif d'allocation de retraite (RCAR) s'est établi à 1,8 milliard de dirhams (MMDH) en 2021, contre 2,5 MMDH en 2020, indique le 9ème rapport annuel sur la stabilité financière. "Grâce à un solde des opérations financières de 5,2 milliards de dirhams, le solde global du régime s'est établi à 1,8 milliard de dirhams au lieu de 2,5 milliards de dirhams une année auparavant", fait savoir ce rapport publié par Bank Al-Maghrib (BAM), l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). L'intégration des enseignants contractuels des Académies régionales d'éducation et de formation (AREF) au régime des pensions civiles de la Caisse marocaine des retraites (CMR-RPC), a généré une baisse des cotisations du régime général du RCAR (3,8 MMDH contre 4,1 MMDH en 2020), aggravant ainsi son déficit technique pour se situer à 3,3 MMDH contre 2,6 MMDH, relève la même source. Par ailleurs, le régime a connu la mise en place en 2021 d'une réforme paramétrique qui a principalement introduit un changement du calcul du taux annuel de revalorisation des pensions servies et du taux de revalorisation des salaires de carrière pour les nouvelles liquidations de pensions, rapporte la MAP. Pour ce qui est du CMR-RPC, l'effectif des actifs a enregistré en 2021 une forte hausse de 12,9% à la suite du changement du régime d'adhésion des enseignants contractuels des AREF, qui depuis 2017 étaient affiliés au régime général du RCAR. Cette opération pourrait se traduire, du fait de la tarification favorable du régime, par une amélioration de ses indicateurs d'équilibre à long terme, notamment son taux de préfinancement et son taux de cotisation d'équilibre qui se situent respectivement à 85,7% (+17 points) et 35,2% (- 19 points). Cependant, les flux de trésorerie générés par ces nouvelles affiliations ne généreraient pas d’amélioration significative de la viabilité du régime sur le moyen terme du fait de l’horizon réduit d’épuisement de ses réserves (de 5 à 6 ans). Pour l'exercice 2021, les cotisations du régime ont enregistré une hausse de 0,8% contre une évolution des prestations de 1,7%. Dans ce contexte, les déficits technique et global du régime se sont dégradés pour se situer à 7,7 MMDH et 4 MMDH respectivement.


Lu 1828 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS